NGCC Amundsen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

NGCC Amundsen
Image illustrative de l’article NGCC Amundsen
Le NGCC Amundsen en 2009
Autres noms 1979 NGCC Franklin
1981 NGCC Sir John Franklin
2000 Hors-service en rénovation
2003 NGCC Amundsen
Type Brise-glace moyen
Histoire
Chantier naval Burrard Dry Dock Co.Ltd Vancouver, CB
Quille posée 4 janvier 1977
Lancement 10 mars 1978
Mise en service 29 mars 1979
Statut En service en 2018
Équipage
Équipage 20 plus 11 officiers
Caractéristiques techniques
Longueur 98,2 mètres
Maître-bau 20 mètres
Tirant d'eau 7,2 mètres
Déplacement 5709 tonnes
À pleine charge 8322 tonnes
Port en lourd 5 911 tonnes
Propulsion 2 Diesel électrique
2 Hélices à pales fixes
Propulseur d'étrave à l'avant
Puissance 10 142 kW, 900 tours par minute
Vitesse 16 nœuds maximum
Carrière
Propriétaire Garde côtière canadienne
Armateur Garde côtière canadienne

Coastguard Flag of Canada

Affréteur Gouvernement du Canada (Ottawa)
Pavillon Drapeau du Canada Canada
Port d'attache Drapeau du Québec Québec
Indicatif CGDT
IMO 7510846
MMSI 316 050000

Le NGCC Amundsen (initialement le Sir John Franklin) est un brise-glace moyen de la Garde côtière canadienne, ainsi qu'un navire de recherche scientifique dont le port d'attache est la ville de Québec. Il a été spécialement doté d'équipements pour le Grand Nord canadien. Actif depuis 2003 dans une double mission de brise-glace et de recherche scientifique, le secteur de travail du navire durant l'hiver est le fleuve Saint-Laurent, ainsi que la rivière Saguenay et la zone arctique du grand nord canadien durant la saison estivale.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le navire a été rebaptisé NGCC Amundsen le en l'honneur de Roald Amundsen, un grand explorateur et découvreur des régions de l'Arctique canadien[1] qui a disparu lors de son exploit en retournant de l'arctique.

Historique[modifier | modifier le code]

Le bâtiment est construit par Burrard Dry Dock Co. Ltd.[n 1] à Vancouver et mis en service en 1979. Il est baptisé Sir John Franklin et opère sous ce nom pour la Garde côtière canadienne jusqu'en 1996 à la suite de quoi il est décommissionné pour être rebaptisé NGCC Amundsen le [2].

Missions du navire[modifier | modifier le code]

Seul brise-glace ayant un mandat de recherche au Canada, la mission de l'Amundsen est double. L'hiver, de part ses capacités de briser la glace, il est affecté aux opérations de déglaçage et d’escorte des navires dans le golfe et sur le fleuve Saint-Laurent, ainsi que dans le Fjord du Saguenay. Durant la saison estivale, le bateau reprend sa vocation scientifique et remonte dans la zone de l'Arctique canadien pour diverses missions de recherches scientifiques[3].

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

Le NGCC Amundsen à quai à Québec, son port d'attache.

Le bâtiment, d'une longueur de 98,2 m et d'une largeur de 19,5 m peut accueillir 20 membres d'équipage plus 11 officiers et dispose de 51 couchettes. Il a un déplacement en charge de 8 322 tonnes et un déplacement lège de 5 709 tonnes[4]. Il possède une autonomie de 35 000 milles marins soit près de 65 000 km et peut parcourir 15 000 milles marins à une vitesse de croisière de 12 nœuds et tenir 140 jours en mer sans ravitaillement[5].

Depuis 2003 et sa modernisation à des fins scientifiques, le bateau est équipé d'une salle de conférence, de 12 laboratoires, d'un sondeur multifaisceaux permettant de mesurer la profondeur d'eau[6] sous le navire, d'un puits de lancement, de deux portiques et de trois puits acoustiques[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'entreprise, disparue en 1992, a construit plus de 450 navires, dont de nombreux navires de guerre pour la Royale Navy et la Marine royale canadienne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Baptême du NGCC Amundsen », sur Université Laval
  2. Amudsen Science, « Historique » Accès libre, sur Amundsen Science (consulté le )
  3. a et b Pêches et Océans Canada Gouvernement du Canada, « Garde côtière canadienne - MarInfo - Flotte de la Garde côtière canadienne - NGCC Amundsen », sur www.marinfo.gc.ca, (consulté le )
  4. « Radoub Hiver 20-21 - NGCC Amundsen (F3065-202310/A) - F3065-202310/A | MERX », sur www.merx.com (consulté le )
  5. Pêches et Océans Canada Gouvernement du Canada, « Garde côtière canadienne - MarInfo - Flotte de la Garde côtière canadienne - NGCC Amundsen », sur www.marinfo.gc.ca, (consulté le )
  6. « Le sondeur multifaisceaux », sur Géosciences Marines (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Amundsen Sience : https://amundsenscience.com/fr/