NF X 15-140

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La norme française NF X 15-140 énonce un ensemble de spécifications de l’AFNOR concernant les enceintes climatiques et thermostatiques, leurs caractérisations et vérifications. Elle a été validée en octobre 2002[1]. Elle est annulée et remplacée par la norme FD X 15-140 Mai 2013.

Cette norme définit et précise les critères d’une enceinte avec ou sans circulation d’air forcée, climatique (à régulation de la température et de l’humidité) ou thermostatique (à régulation de la température), ainsi que la méthode et les moyens à mettre en œuvre. Cette caractérisation (cartographie) a pour but de connaître et de s’assurer périodiquement des performances réelles d’une enceinte.

La mesure de la température de l’air dans le volume de travail se fait à partir de 9[2] ou 15 points (suivant le volume utile) précisément situés. L’humidité relative de l’air dans l’enceinte est mesurée[3].

Les moyens de mesure font appel à un hygromètre à condensation[2] et à une centrale de mesure reliée à neuf[4] ou quinze capteurs thermométriques. La stabilité dans le temps et l’homogénéité en régime établi (à température fixe) font partie des paramètres caractérisés.

L’enceinte est déclarée conforme lorsque pour chaque capteur la moyenne des mesures associées de l’incertitude appartient à l’étendue des erreurs maximales tolérées (EMT)[2].

Dans le principe cette norme peut être adaptée à la caractérisation et vérification des fours[2].

La norme NF X 15-140 est voisine de la norme internationale CEI 60068-3-11[5], publiée en 2007. Cette norme concurrente devrait remplacer progressivement la norme française.

Plus généralement, les enceintes thermostatiques concernées par des normes et des méthodes de mesure sont celles utilisant le chauffage par convection (dites « non ventilées ») ou avec ventilation, les congélateurs, les réfrigérateurs, les zones à atmosphère contrôlée, etc[2].

La caractérisation et la vérification d’enceintes sur site client sont assurées par des laboratoires de métrologie prestataires à l’aide d’instruments de référence certifiés[6] par un laboratoire accrédité Cofrac.

De très nombreux secteurs sont concernés par un bon respect de la température et de l’humidité : pharmacie (stockage de substances actives et de médicaments thermolabiles : vaccins…), agroalimentaire (chaîne du froid), aéronautique (caractérisation, vieillissement de matériauxetc.), chimie, biologie, électronique (salle blanche), etc.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Titre « Mesure de l’humidité de l’air - Enceintes climatiques et thermostatiques - Caractérisation et vérification », sur le site de l’AFNOR.
  2. a b c d et e Cofrac, Guide technique d’accréditation pour la caractérisation et la vérification des enceintes thermostatiques et climatiques, fours et bains thermostatés [PDF], doc. LAB GTA 24, rév. 00, mai 2009.
  3. L’humidité relative dépend de la température, contrairement à l’humidité absolue.
  4. Un capteur est placé au centre de l’enceinte.
  5. Titre « Essais d’environnement - Partie 3-11 : Documentation d’accompagnement et guide - Calcul de l’incertitude des conditions en chambres d’essais climatiques ».
  6. Ces instruments (transportables) sont étalonnés périodiquement.

Voir aussi[modifier | modifier le code]