NEC Nimègue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
NEC Nimègue
Logo du NEC Nimègue
Généralités
Nom complet Nijmegen Eendracht Combinatie
Fondation
Couleurs Noir, rouge et vert
Stade McDOS Goffertstadion
(12 500 places)
Siège Stadionplein 1
Postbus 6562
6503 GB Nijmegen
Championnat actuel Eerste Divisie
Président Ron van Oijen
Entraîneur Drapeau : Pays-Bas François Gesthuizen
Site web http://www.nec-nijmegen.nl

Maillots

Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Domicile
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Couleurs de l’équipe
Extérieur

N.E.C., abréviation de Nijmegen Eendracht Combinatie, est un club de football des Pays-Bas, situé à Nimègue et évoluant en Championnat des Pays-Bas de football D2. En dehors des frontières des Pays-Bas, il est le plus souvent nommé N.E.C Nijmegen (Nimègue en français) . Il fut fondé le .

Historique[modifier | modifier le code]

Comme son nom l'indique en néerlandais, le club est issu de la fusion de club de Nimègue et de l'Eendracht (« unité » en néerlandais).

Le club ne possède pas un palmarès des plus fournis. Il est cependant parvenu quatre fois en finale de la Coupe des Pays-Bas, sans jamais avoir réussi à l'emporter. En 1973, c'est NAC Breda qui remporte la finale sur le score de 2-0 ; en 1983, l'Ajax Amsterdam (3-1, 3-1) ; en 1994, le Feyenoord Rotterdam, dans son stade (2-1) ; enfin, Roda JC en 2000 (2-0).

Sur le plan national, depuis la saison 1994-1995, le club évolue sans discontinuer en Première division jusqu'à la saison 2013/2014 où le club descend en D2. Durant cette saison en D2 (2014/2015) le club réalise le doublé ascenseur + Champion et retrouve donc l'Eredivisie . Son grand rival est toujours Vitesse Arnhem. La double confrontation entre les deux clubs, baptisée « le derby de la Gueldre », du nom de la province néerlandaise dont font à la fois partie Nimègue et Arnhem, fait partie des matches les plus importants de la saison, surtout pour les supporteurs. La rivalité entre les deux clubs s'est encore accrue lorsque le fournisseur d'énergie local PGEM (devenu aujourd'hui Nuon) et la province de la Gueldre ont tous deux décidé, à la fin des années 1980, de s'engager financièrement en faveur de Vitesse, ce qui a attisé la haine de certains soutiens de NEC envers son voisin. En guise de protestation contre l'engagement de PGEM pour Vitesse, le président de NEC de l'époque a décidé de temporairement éteindre les lumières du stade durant un match. À la suite de l'effondrement financier de Vitesse, lié au retrait de Nuon et de celui de la province de la Gueldre au début de l'année 2000, les rapports entre les deux clubs se sont apaisés.

Hormis la Coupe Intertoto, NEC a fait trois fois son apparition dans les Coupes européennes. La première fois, après un poussif premier tour lors de la Coupe des Coupes 1983-1984 où le club élimine les Norvégiens de Brann Bergen, NEC est confronté au FC Barcelone. Lors du match aller à domicile, NEC commence par mener 2-0, mais va faiblir jusqu'à perdre le match trois buts à deux. Au retour, avec celui de Diego Maradona, absent à l'aller, les Catalans parachèvent leur qualification par une victoire 2-0.

En 2003-2004, NEC découvre la Coupe UEFA, grâce à un ultime but du Tchèque Jarda Šimr lors de l'ultime journée de Championnat des Pays-Bas face au RKC Waalwijk, qui lui permet de terminer cinquième, son meilleur résultat à ce jour. L'aventure sera néanmoins de courte durée, puisque son adversaire au premier tour, le Wisla Cracovie, lui inflige deux défaites sur le score de deux buts à un.

En 2008, à la suite de sa réussite dans les tournois qualificatifs pour les Coupes européennes, NEC est admis au premier tour de la Coupe UEFA 2008-2009. En y éliminant les Roumains du Dinamo Bucarest (1-0, 0-0), grâce à un but à domicile au match aller de Jhonny van Beukering, NEC accède pour la première fois à la phase de groupes, où il est confronté à Tottenham Hotspur, au Spartak Moscou, à l'Udinese et au Dinamo Zagreb.

Le club a été qualifié d'idéal pour lancer de jeunes joueurs.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Stade[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Stadion de Goffert.
Échauffement au McDOS Goffertstadion.

Le McDOS Goffertstadion, qui s'appelait autrefois Stadion de Goffert et qui a changé de nom à cause d'un partenariat financier, a été inauguré le par le Prince Bernhard des Pays-Bas. Il a connu son record d'affluence lors du match de NEC contre le FC Barcelone en 1983.

Equipementier[modifier | modifier le code]

Le N.E.C Nijmeren a un maillot tricolore aux couleur de la ville (Vert, Rouge & Noir). Le sponsor maillot du club est la marque Française Patrick (entreprise), qui équipe également le En Avant de Guingamp en France.

Le sponsor principale au centre du maillot est l'entreprise Energie Flex.

Maillot Domicile de la saison 2015/2016

Joueurs et personnalités du club[modifier | modifier le code]

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Effectif actuel (2018-2019)[modifier | modifier le code]

No. Nat. Position Nom du joueur
1 Drapeau de la Croatie G Oliver Zelenika
2 Drapeau des Pays-Bas D Guus Joppen
3 Drapeau des Pays-Bas D Rens van Eijden
4 Drapeau de la Tchécoslovaquie D Josef Kvída
6 Drapeau des Pays-Bas M Tom Overtoom
7 Drapeau des Pays-Bas M Jordy Bruijn
8 Drapeau des Pays-Bas M Joey van den Berg
9 Drapeau des Pays-Bas A Ferdy Druijf
10 Drapeau des Pays-Bas A Anass Achahbar
11 Drapeau des Pays-Bas A Randy Wolters
12 Drapeau des Pays-Bas M Mart Dijkstra
15 Drapeau des Pays-Bas D Niek Hoogveld
No. Nat. Position Nom du joueur
17 Drapeau des Pays-Bas A Ole Romeny
20 Drapeau de la Belgique M Paolo Sabak
21 Drapeau de la Belgique D Leroy Labylle
22 Drapeau des Pays-Bas G Norbert Alblas
23 Drapeau des Pays-Bas G Marco van Duin
30 Drapeau des Pays-Bas D Frank Sturing
31 Drapeau des Pays-Bas G Mattijs Branderhorst
34 Drapeau des Pays-Bas D Terry Lartey-Sanniez
44 Drapeau de la Belgique D Mathias Bossaerts
49 Drapeau des Pays-Bas D Morad El Haddouti
71 Drapeau de la Belgique A Mike Trésor Ndayishimiye
77 Drapeau de l'Allemagne A Jonathan Okita

En gras figurent les joueurs internationaux.

Joueurs célèbres[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]