N26 (banque)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

N26 Bank GmbH
logo de N26 (banque)

Création 2013[1]
Dates clés 18/06/2018 : immatriculation en France
Fondateurs Valentin Stalf
Maximilian Tayenthal[1]
Forme juridique GmbH
Slogan « La banque aussi mobile que vous »
Siège social Rungestr. 22 (3. Hinterhof), 10179 Berlin
Drapeau d'Allemagne Allemagne
Direction Valentin Stalf
Maximilian Tayenthal
Activité Banque mobile
Partenaires WirecardVoir et modifier les données sur Wikidata
Effectif 1300[2]
SIREN 840 460 943
Site web n26.com

Code banque (BIC) NTSBDEB1XXX
Code établissement (IBAN) 10011001

N26, officiellement N26 Bank GmbH, est une banque mobile basée à Berlin en Allemagne. Son activité se concentre sur les comptes courants, les crédits, les livrets (Espaces) ; et N26 se compose de trois offres clients et deux offres business auto-entrepreneurs.

La « néo-banque » possède une licence bancaire européenne et est présente en 2019 dans vingt-six pays.

L'ouverture et la gestion du compte se font depuis l'application mobile (aucune agence physique) et sur Internet.

Historique[modifier | modifier le code]

Le nom original de la banque (Number26) vient du nombre de petits cubes composant un Rubik's Cube, « qui, à première vue, est difficile à manipuler. Mais quand on a le truc, cela prend quelques secondes. Les services bancaires, c’est pareil. »[3].

Start-up bancaire créée en à Berlin en Allemagne, Number26 était partenaire de la banque Wirecard située à Munich et qui possède une licence bancaire. Ce partenariat lui a permis d’émettre des cartes bancaires[4],[5].

Le la banque s'est ouverte à six nouveaux marchés européens, et notamment la France[6],[7],[8].

En 2016, Number26 obtient sa propre licence bancaire européenne et arrête de ce fait son partenariat avec Wirecard Bank. La banque Number26 est alors renommée pour l'occasion N26.

En , la banque lance N26 Business, une offre réservée aux auto-entrepreneurs et indépendants[9]. Le modèle économique a évolué depuis l'ouverture passant du sans frais total à une formule avec commissions et frais.

Le elle compte 500 000 clients en Europe, dont 100 000 en France[10],[11].

Carte N26 Black

Le , N26 annonce son lancement aux États-Unis en 2018, lors de la conférence Money2020 à Las Vegas[12]. Quelques jours plus tard, le , la banque annonce son arrivée au Royaume-Uni mi-2018[13].

Le , N26 propose le paiement mobile via Apple Pay pour ses clients basés en France. Ce service est disponible également pour N26 Espagne, Italie et Finlande depuis mi-.

Le , N26 ouvre un système de crédit à la consommation en partenariat avec Younited Credit.

En 2018, N26 procède à l'enregistrement de ses succursales italiennes et espagnoles. En , N26 enregistre sa succursale française auprès de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution[14][source insuffisante].

En , N26 a annoncé une levée de fonds de 160 millions de dollars américains en Série C, principalement auprès d'Allianz X et Tencent. La Banque mobile annonce au même moment avoir passé le cap des 850 000 clients[15].

Le , N26 a atteint le palier du million de clients[16][réf. à confirmer].

N26 supporte le paiement mobile Google Pay en France depuis le .

Le , N26 lance sa nouvelle offre baptisée You, en remplacement de l'offre Premium Black. Les différences entre ces deux offres sont relativement minces. Elles offrent toutes deux l'absence de frais à l'étranger ainsi que des assurances. Cependant, N26 You propose des cartes personnalisées et des accès à des réductions tarifaires auprès de commerces partenaires.[17]

Le 28 avril 2020, N26 propose une fonctionnalité de recharge du compte par carte bancaire ou via Apple Pay sur iPhone.[pertinence contestée][18]

Le 28 janvier 2021, N26 annonce avoir passé la barre des 7 millions de clients[19]. En juin de la même année la banque revendique 2 millions de clients en France[20].

En mai 2021, N26 lance en France, un mois après l'Allemagne, la commercialisation d'assurance notamment des assurances pour les appareils électroniques[21].

Le 18 novembre 2021, N26 a annoncé qu'elle se retirerait des États-Unis le 11 janvier 2022, entraînant la fermeture d'environ 500 000 comptes[22],[23].

Historique des offres N26
Standard Smart Black/You Métal
Novembre 2016 Gratuit 5,90 €
Juin 2018 Gratuit 9,90 € 16,90 €
Novembre 2020 Gratuit 4,90 € 9,90 € 16,90 €

Concept[modifier | modifier le code]

N26 est une banque 100 % mobile[24],[25]. Le système d'inscription se fait uniquement sur mobile ou internet, et prend huit minutes selon le site web et les journalistes ayant testé[26]. La banque propose une application mobile et un site web qui se veut proche de Spotify ou d'Uber en termes d'ergonomie[27]. La Banque ne dispose d'aucune agence physique. N26 possède un service client disponible en plusieurs langues.

Une particularité de N26 est sa gestion financière qui permet un système de transactions instantanées[28]. C'est-à-dire qu'une fois un virement effectué, le destinataire reçoit le virement instantanément et l’émetteur a la possibilité de recevoir une notification sur son smartphone pour confirmation[29].

Bien que N26 soit présente dans de nombreux pays, le siège de N26 reste allemand ; ainsi les IBAN N26 (dans de nombreux pays comme la France) sont des IBAN allemands et commencent par « DE ». Certains pays comme l'Italie et l'Espagne ont des IBAN locaux, commençant par IT ou ES.

Toujours pour les clients français, une formule N26 You comprenant une Mastercard World Elite noire mat dispense de la commission de 1,7 % sur les retraits en devises étrangères et est assortie d'assurances supplémentaires et d'extensions de garanties. Une troisième formule N26 Metal comprend également une carte entièrement faite en métal, ainsi qu'un service client dédié et des offres partenaires exclusives. Deux formules pour les auto-entrepreneurs existent également (N26 Business). À noter que quelle que soit la formule, N26 ne permet pas pour les clients français l'émission et l'encaissement de chèque bancaire, ainsi que le dépôt de liquidité.

À noter aussi la présence de MoneyBeam, service d'envoi d'argent à des amis dit « en un clic » et sans RIB, avec un système de confirmation par SMS ou courriel[27].

N26 est compatible Apple Pay en France depuis le , et Google Pay en France depuis le , permettant ainsi d'effectuer tous ses paiements via un smartphone[30].

Sécurité[modifier | modifier le code]

En , un chercheur a démontré que l'application mobile de la banque était vulnérable[31], entraînant une réaction rapide de la part de N26 qui renforce alors sa sécurité informatique[32].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « N26 Newsroom », sur N26.com (consulté le ).
  2. « La néobanque N26 revendique plus de 3,5 millions de clients », Presse Citron,‎ (lire en ligne).
  3. Geneviève Brunet et Patrice Piquard, « Huit acteurs de l’économie berlinoise », sur The Good Life, (consulté le ).
  4. « C'est pas mon idée !: Number26, première banque startup européenne », sur cestpasmonidee.blogspot.fr (consulté le ).
  5. Romain Dillet, « Number26 Is A Bank Designed For The 21st Century », sur TechCrunch (consulté le ).
  6. « Peter Thiel makes second European investment, leading $10.6M round for Berlin’s N26 est aujourd'hui disponible dans 17pays Européens.Number26 », sur VentureBeat (consulté le ).
  7. (en-US) « Number26 (Berlin) aims to take online banking to the next level », sur Tech.eu (consulté le ).
  8. Romain Dillet, « Number26 Launches Its Bank Of The Future In 6 New Countries », sur TechCrunch (consulté le ).
  9. « Les fintech veulent s'imposer dans les services bancaires aux entrepreneurs », Les Échos,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. « N26 dépasse les 100 000 clients en France et promet Apple Pay pour bientôt », iGeneration,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  11. Bruno Million, « Service d'Accès Distant de la BIU Montpellier »(Archive.orgWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur nouveau.europresse.com.www.ezp.biu-montpellier.fr (consulté le ).
  12. (en) Romain Dillet, « N26 announces plans to launch in the US by mid-2018 », TechCrunch,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  13. (en) Romain Dillet, « N26 is launching its bank in the UK in 2018 », TechCrunch,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  14. « Registre des agents financiers ».
  15. « La banque mobile N26 lève 160 millions de dollars auprès d'Allianz et Tencent », sur latribune.fr, (consulté le ).
  16. « 1 million de clients en juin 2018 », sur rousseauxlesbonstuyaux.fr, (consulté le ).
  17. « N26 You, nouvelle offre de N26 : une révolution ? », sur Selectra (consulté le )
  18. « La néobanque N26 annonce une fonction bien pratique, mais payante… », sur CNET France (consulté le )
  19. « N26 passe le cap des 7 millions de clients et réduit ses pertes », sur Les Echos, (consulté le )
  20. La Revue du Digital, « La néo banque N26 dépasse 2 millions de clients en France », sur La Revue du Digital, (consulté le )
  21. « N26 se lance à l'assaut du secteur de l'assurance », sur Siècle Digital, (consulté le )
  22. « La banque en ligne allemande N26 va se retirer des États-Unis », sur LEFIGARO, (consulté le )
  23. (en) « N26 | An Update on N26’s US Operations », sur n26.com (consulté le )
  24. « Number 26 gets EUR10m in funding from Peter Thiel's Valar Ventures », sur Finextra Research (consulté le ).
  25. theundisciplined, « The Future (of Banking) Is Now! Number26 – The Online Bank » (consulté le ).
  26. https://number26.de/wp-content/uploads/2015/12/NUMBER26_Facts.pdf?_sp=be9e7ebe25b9221b.1458439884857
  27. a et b « Number26, la petite banque qui ambitionne de devenir une grande », sur lesechos.fr (consulté le ).
  28. Stephanie Baker StephaniBaker, « A Bank for People Who Hate Banks », sur Bloomberg.com (consulté le ).
  29. « Nous avons testé Number26 et Revolut, les startups qui font trembler les banques - FrAndroid », sur FrAndroid (consulté le ).
  30. Fabien Courant, « Application mobile N26 : la meilleure du secteur ? », sur Banquesenligne.org
  31. (en) « Smartphone bank N26 is not safe and exposes users to hacking, says researcher », sur ibtimes.co.uk, .
  32. « Banque en ligne : N26 corrige plusieurs failles de sécurité », INFORMANEWS,‎ (lire en ligne, consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]