Névrose narcissique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La névrose narcissique, catégorisation d'inspiration freudienne, est une des entités psychopathologiques conceptualisées par la psychanalyse. Selon Jean Laplanche et Jean-Bertrand Pontalis, le terme tend à disparaître.

Définition[modifier | modifier le code]

Freud appelle « névrose narcissique » (narzisstische Neurose) « une maladie mentale caractérisée par le retrait de la libido sur le moi »[1]. Le terme « tend à s'effacer aujourd'hui de l'usage psychiatrique et psychanalytique »[1]. Freud oppose la névrose narcissique aux névroses de transfert[1].

Par la suite (dans Névrose et psychose, 1924), Freud limitera l'emploi du terme de névrose narcissique aux seules « affections de type mélancolique »[2], différenciant celles-ci « aussi bien des névroses de transfert que des psychoses »[2]. Selon Michel Vincent, « Freud a proposé le terme "névrose narcissique" pour désigner la psychose maniaco-dépressive pour autant qu'elle se caractérise par le retrait de la libido dans le Moi »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Laplanche et Pontalis, 1984, p. 283.
  2. a et b Laplanche et Pontalis, 1984, p. 284.
  3. Michel Vincent, 2005, p. 1163.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Textes de référence[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]