Nérée De Grâce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nérée De Grâce
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Nérée De Grâce, né en à Shippagan et mort le [1] au Québec, est un peintre et dessinateur canadien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né en 1920 à Shippagan au Nouveau-Brunswick. Il est l'un des descendants d'Antoine de Grâce. Il pratique la peinture et le dessin depuis son enfance. En 1948, il a obtenu son diplôme de l'école des Beaux Arts de Québec. Il fonde ensuite sa propre entreprise de publicité et de sérigraphie, alors qu'il occupe ses temps libres à la peinture. Il commence à peindre à temps plein en 1977. Il illustre plusieurs livres d'Antonine Maillet et Postes Canada émet un timbre illustré de sa toile Le village de Shippagan. Nérée De Grâce est mort à Québec en 2002.

Son style est à la fois naïf et surréaliste et s'approche de l'art de Chagall[2]. Il doit sa popularité à Edith Butler, qui a contribué à le faire connaître à partir de 1979[3].

1987 fut une année importante pour Nérée de Grâce. À Montréal, la Galerie Michel-Ange élabore une exposition consacrée uniquement à Nérée de Grâce et, le livre "Nérée DeGrâce" parait aux éditions Broquet, dans la collection "Signatures". Nérée de Grâce a participé par la suite à plusieurs expositions à la Galerie Michel-Ange qui ont obtenu des succès extraordinaire. On a même vu, au froid, des fils d'attente à la porte de la galerie pour avoir le droit d'être parmi les premiers à voir les œuvres. Un maximum d'une œuvre était accordé par client par respect des amateurs de Nérée de Grâce.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Avis de décès
  2. (fr) Galerie Archambault, Nérée De Grâce [lire en ligne (page consultée le 12 novembre 2008)].
  3. (fr) Galerie d'art de l'Université de Moncton, Nérée De Grâce [lire en ligne (page consultée le 12 novembre 2008)].