Néocommunisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le néocommunisme est un terme qui vise à décrire les formes politiques actuelles issues de la mouvance communiste, mais qui ne reprennent pas la référence « communiste » dans leur désignation. Selon les pays, peuvent être considérées comme néocommunistes des forces politiques défendant un projet et des valeurs proches du communisme.

Dans les pays d’Europe de l’Est ayant appartenu au Bloc de l'Est et/ou à l’Union des républiques socialistes soviétiques, les partis communistes, de fait partis uniques jusqu’en 1990, se sont refondés dans des organisations ayant gardé l’appellation communiste, par exemple en République tchèque, le Parti communiste de Bohème et Moravie (KSCM).

Dans d’autres pays, la référence communiste n’a pas été retenue : en Allemagne, le SED (parti socialiste unifié d’Allemagne), parti unique de la RDA, est devenu PDS en 1989 et fait aujourd’hui partie de Die Linke (la gauche), regroupant WASG (aile gauche du SPD), des syndicalistes, et le PDS-Linkspartei.

En France, lors de l'élection présidentielle de 2007, plusieurs organisations, dont le Parti communiste français et un courant unitaire minoritaire au sein de Ligue communiste révolutionnaire, ont essayé de se regrouper autour d’une stratégie, d’un programme et d’une candidature antilibérale. Cette démarche a pu être qualifiée de néocommuniste[réf. souhaitée], la dénomination « gauche antilibérale » ayant été préférée au terme « communiste », ou « anticapitaliste ».

Article connexe[modifier | modifier le code]