négawatt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis NégaWatt)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le négawatt est une unité théorique de puissance représentant une puissance électrique (exprimée en watts) économisée. Cette économie est le résultat de la sobriété énergétique (changement de comportement) ou d'une efficacité énergétique améliorée (changement de technologie).

Cette notion est due à Amory Lovins, fondateur du Rocky Mountain Institute, qui imagina un marché secondaire de l'électricité dans lequel les économies des uns sont vendues aux consommations énergétiques des autres, à l'image des procédés d'effacement.

Sources de négawatts[modifier | modifier le code]

Les négawatts peuvent être produits de deux manières, par la sobriété énergétique et par l'efficacité énergétique.

  • La sobriété énergétique (ou plus généralement économique) consiste à réduire ses besoins en énergie en modifiant ses habitudes et ses pratiques.
    Par exemple, en limitant la température des locaux d'habitation à 19 °C, en utilisant le vélo plutôt que la voiture pour se déplacer ou en séchant la lessive à l'extérieur plutôt que dans un sèche-linge[1].
  • L'efficacité énergétique consiste à réduire la consommation unitaire d'énergie des équipements, sans que l'utilisateur ait à modifier ses pratiques.
    Par exemple, en améliorant l'isolation thermique des bâtiments, la régulation des systèmes de chauffage ou l'aérodynamisme des véhicules.

À cause de l'effet rebond, l'impact de l'efficacité énergétique peut être plus faible que prévu (par exemple, la moindre consommation électrique des écrans est neutralisée par l'augmentation de leur taille)[1]. Pour valoriser pleinement le potentiel d'économies d'énergie, il convient de combiner efficacité et sobriété[1].

Concept de négawatt en France et en Suisse[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Association négaWatt.

Le concept de négawatt est, en France, promu par l'association négaWatt (créée en 2001). Elle a proposé en 2003 un 1er scénario de transition énergétique[2] pour la période 2000-2050, reposant sur trois piliers jugés essentiels pour un avenir énergétique sobre, efficace et renouvelable : 1) sobriété énergétique ; 2)efficacité énergétique ; 3) recours volontariste aux énergies renouvelables. Ce scénario contient des propositions, déclinées en fiches-mesures. Il a été produit par 23 professionnels et praticiens de l'énergie, qui s'y sont impliqués en leur nom propre, et est périodiquement actualisé au vu des données nouvelles disponibles sur :

  • la demande en énergie (usages, prospective, législation, potentiel d'efficacité énergétique et gisements d'économie d'énergie, tendances en termes de sobriété énergétique) ;
  • l'offre en énergies renouvelables, en moyens de stockage, et l'évolution des moyens de complémentarité entre ces énergies ou avec les énergies conventionnelles.

Négawatt évalue aussi les effets de scénarios sur l'économie, l'emploi, le développement local et l'environnement. L'objectif est d'atteindre le facteur 4. En 2009, l'association a fondé l'Institut négaWatt, sa filiale opérationnelle.

En Suisse, l'association négaWatt-Suisse fait un travail similaire[3].

Concepts apparentés[modifier | modifier le code]

Par son volet efficacité, la démarche négawatt s'apparente à la démarche zéro déchet.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Kris de Decker, « L'insoutenable légèreté du concept d'efficience énergétique », La revue durable, numéro 61 (« Sobriété et liberté : à la recherche d'un équilibre »), été-automne 2018, pages 33-35.
  2. « Scénario négaWatt 2017-2050 », sur association négaWatt (consulté le 29 mars 2019)
  3. (fr) (de)Association négaWatt Suisse, sur ch.negawatt.org.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Nuvola apps bookcase.svg
Cette bibliographie recense trop d'ouvrages (mars 2019).
Les ouvrages doivent être « de référence » dans le domaine du sujet de l'article dans lequel ils apparaissent. Il est souhaitable — si cela présente un intérêt — de les citer comme source et de les enlever de la section « bibliographie ».