Nécropole punique de Puig des Molins

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Nécropole punique de Puig des Molins
Hipogeo Puig des Molins1.jpg
Présentation
Type
Statut patrimonial
Localisation
Pays
Communauté autonome
Subdivision administrative
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Îles Baléares

(Voir situation sur carte : Îles Baléares)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Espagne

(Voir situation sur carte : Espagne)
Point carte.svg
Flacon punique
Figure de Puig des Molins, VIe – IVe siècle av. J.-C. (M.A.N., Madrid)

La nécropole punique de Puig des Molins est un site utilisé comme nécropole par les phénico-puniques à proximité de la cité d'Ibiza, dans les Baléares. Par la durée de son utilisation et le matériel archéologique trouvé lors des fouilles, il constitue la source principale de notre connaissance de l'emprise de la civilisation carthaginoise sur cette île.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site fut utilisé du VIIe siècle av. J.-C. au IIIe siècle apr. J.-C. Plus de 3 000 sépultures ont d'ores et déjà été découvertes, les fouilles se poursuivant encore.

Archéologie[modifier | modifier le code]

Les rites d'inhumation[modifier | modifier le code]

Le site voit se succéder une période où l'incinération est la règle (VIIe siècle av. J.-C., début VIe siècle av. J.-C.) et une période de trois siècles où l'inhumation est utilisée dans des sépultures creusées dans la roche ou hypogées. On assiste à un retour de l'inhumation au début du IIIe siècle av. J.-C. À l'époque romaine, la population réutilise les anciennes sépultures creusées.

Hypogée de la nécropole

Le mobilier funéraire[modifier | modifier le code]

Plaque avec un sphinx trouvée à Puig des Molins (MAN, Madrid).

Le mobilier funéraire retrouvé par les archéologues est très riche :

  • amulettes
  • vases
  • haches votives
  • monnaies
  • bijoux
  • lampes à huile
  • nombre de représentations de Déméter et Coré
  • figures d'argile : représentations d'orants, masculins ou féminins où percent trois influences : égyptisantes, puniques, grecques. Les statuettes sont richement décorées de thèmes d'influences mêlées.

Protection[modifier | modifier le code]

La nécropole punique de Puig des Molins fait l’objet d’un classement en Espagne en tant que zone archéologique au titre de bien d'intérêt culturel depuis le [1].

Depuis 1999, elle est inscrite, conjointement avec d'autres biens culturels et naturels, au Patrimoine mondial de l'Unesco sous le libellé Ibiza, biodiversité et culture[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Base BIC du ministère espagnol de la Culture sous le nom Necrópolis Púnica de Puig Des Molins et le n° de référence RI-55-0000011.
  2. « Ibiza, biodiversité et culture », sur whc.unesco.org, Unesco (consulté le 17 mars 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Maria Jose Almagro Gorbea, Corpus de las terracotas de Ibiza, Madrid, Consejo Superior de Investigaciones Cientificas, coll. « Biblioteca Praehistórica Hispana », , 348 p. (ISBN 978-840004506-7)
  • (es) María Eugenia Aubet, El santuario de Es Cuieram, Ibiza, Museo Arqueológico de Ibiza, , 55 p.
  • (es) Carlos Gómez Bellard, La necrópolis del Puig des Molins (Ibiza) : Campaña de 1946, Madrid, Ministerio de Cultura, Dirección General de Bellas Artes y Archivos, Subdirección General de Arqueología y Etnografía, coll. « Excavaciones arqueológicas en España (vol. 132) », , 179 p.
  • (es) San Nicolás Pedraz M.P. Las terracotas figuradas de Ibiza púnica, Roma, 1987.
  • (es) Carlos Gómez Bellard, La colonización fenicia de la isla de Ibiza, Madrid, Ministerio de Cultura, Dirección General de Bellas Artes y Archivos, Instituto de Conservación y Restauración de Bienes Culturales, coll. « Excavaciones arqueológicas en España (vol. 157) », , 209 p.
  • (es) Jorge Humberto Fernández, Excavaciones en la necrópolis del Puig des Molins (Eivissa) : Las campañas de D. Carlos Román Ferrer, 1921-1929, Conselleria de Cultura, Educació i Esports, Govern Balear, coll. « Trabajos del Museo Arqueológico de Ibiza (vol. 28-29) »,
  • (es) B. de Griñó Frontera, La mujer en las terracotas púnicas de Ibiza : aspectos iconográficos, Madrid, coll. « Historia de las mujeres de Occidente », , p. 586-597

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]