Nécropole de Cannicella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 17 novembre 2015 à 21:32 et modifiée en dernier par Adri08 (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Venus de Cannicella, musée Faina, Orvieto.

La nécropole de Cannicella (en italien : necropoli di Cannicella) est une nécropole étrusque située près d'Orvieto, dans la province de Terni en Ombrie (Italie). Ses plus anciennes tombes datent du VIIe siècle av. J.-C.

Les fouilles

La nécropole de Cannicella d'Orvieto, l'ancienne Volsinies étrusque, comporte diverses tombes dont deux (tombes 4 et 5) ont permis la mise au jour d'une quantité abondante de vaisselle et vases issus de la production céramique locale et imitant des vases de bronze et d'argent (service de banquet et atteste également de la consommation de vin à cette époque[1].

La Vénus de Cannicella

La Vénus de Cannicella est une statue en marbre de 80 cm de haut trouvée à proximité de l'autel du sanctuaire de la nécropole, représentant une femme nue débout, les cheveux bouclés tombant sur les épaules, avec le bras droit (dont il manque la main) dirigé vers le ventre. Le bras gauche est perdu et devait probablement être posé sur le flanc.

La statue, qui est conservée au musée Faina, provient de l'île grecque de Paros. Par son style, elle est datable de la fin du VIe siècle av. J.-C.

Le découvreur du sanctuaire, l'archéologue Riccardo Mancini, l'identifie néanmoins avec Cérès[2].

Description

Les tombes

  • La tombe 5 du début du VIIe siècle av. J.-C. est constituée d'une fosse simple destinée à une femme. Elle constitue l'un des rares exemples de la période orientalisante à Orvieto.
  • La tombe 4 date du troisième quart du VIe siècle av. J.-C.. C'est une tombe a camera destinées à trois hommes, deux inhumations et une crémation. Elle comportait une centaine de céramiques[1].

Bibliographie

  • Marisa Bonamici, Simonetta Stopponi, Pietro Tamburini, Orvieto : la necropoli di Cannicella : scavi della Fondazione per il Museo « C. Faina » e dell'Università di Perugia (1977), p. 247-260, éditeur L'Erma di Bretschneider, Collection, Bibliotheca archaeologica, Studi e materiali di archeologia orvietana (Collection), Rome,1994. (ISBN 88-7062-841-8)
  • A. Minto, Vasi dipinti della necropoli di Cannicella (Orvieto), Studi Etruschi XIV, 1940, p. 367-372.

Sources

  • G. Bieg, F. Prayon, Zu orvietaner Grabkontexte Komposition und Wert = About the composition of burial context in Orvieto and their value, Revue des études anciennes (ISSN 0035-2004), éditeur Université Michel de Montaigne-Bordeaux III, Maison de l'archéologie, Talence, France (1899) (Revue),localisation, INIST-CNRS, Cote INIST : 6618, 35400006044961.0080.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • x

Notes et références

  1. a et b G. Bieg et F. Prayon.
  2. (it) Site Comune.orvieto.tr.it consulté le 03/08/2011