Nécron

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (décembre 2014).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Les Nécrons sont une armée pour le jeu de figurines fantastiques Warhammer 40,000 créé par Games Workshop.

Description[modifier | modifier le code]

Les Nécrons sont race terrifiante qui s'éveille lentement à travers toute la galaxie. Ses membres sont restés en hibernations dans des cryptes de stase pendant des millénaires, attendant que la galaxie récupère de ses maux, après plus de soixante millions d'années d'absence. Sur des mondes désolés qu'on croyait dénués de vie, d'anciennes machines se remettent en marche et activent des protocoles de réanimation afin que les êtres dont elles ont la charge puissent de nouveau parcourir les étoiles.

Tous les Nécrons sont poussés par un seul et unique but : restaurer la gloire de leurs anciennes dynasties en rétablissant leur hégémonie sur la galaxie. Néanmoins, c'est une tâche presque impossible car la galaxie a bien changé depuis que les Nécrons l'ont quittée. Un grand nombre de leurs planètes refuge ont été détruites. D'autres ont connu de graves avaries. Des races dégénérées habitent aujourd'hui les ruines de certains mondes nécropoles.

Si des milliards de Nécrons ont été vaincus par le passage du temps, d'autres ont survécu afin de restaurer leurs anciens domaines. Ce sont des guerriers androïdes forgés dans un métal vivant, devenus presque indestructible, car leurs corps peuvent réparer et régénérer tous les dommages. La seule façon de venir à bout d'un nécron est de lui infliger des dégâts tels que ses systèmes d'auto-réparation ne puissent les annuler. En cas de dommages irréparables, le Nécron se dématérialisera, des rayons téléporteurs le ramenant dans sa crypte de stase, pour y recouvrer ses forces.

Cette technologie reste un mystère, les Nécrons ne partagent pas leurs secrets et ont mis en place des protocoles afin d'empêcher qu'ils tombent entre des mains étrangères. Si un Nécron ne parvient pas à se dématérialiser, il s'autodétruit dans une boule de feu couleur émeraude. Pour un observateur extérieur, cela ressemble à s'y méprendre aux effets de la téléportation, c'est pourquoi il, est impossible de dire si le Nécron a bel et bien été vaincu ou s'il est simplement retourné dans sa tombe. Pour les Nécrons, la défaite n'est qu'un inconvénient mineur, le prélude à des succès futurs. L'immortalité les a rendus patients, et possèdent une volonté aussi solide que l'adamantium. Les autres races résistent en empêchant leur éveil et en évitant que les mondes nécropoles s'unissent.

Historique[modifier | modifier le code]

La race des Nécrons est l'une des plus anciennes encore en activité dans la galaxie. Ils sont plus anciens que les premiers hommes nés sur Terra ou que l'antique race des Eldars. Ils furent les témoins de la naissance d'étoiles, de peuples et de guerres aujourd'hui totalement oubliés.

Leur aspect ne fut cependant pas toujours celui qu'on leur connait au M41. Ils furent à l'origine un peuple civilisé et brillant, dominée par une lignée de souverain : Les Rois silencieux, les Nécrontyrs. À l'origine d'une science extrêmement avancée avec laquelle ils tentèrent de repousser vainement les frontières de la mort, celle-ci qui les poussa dans les bras des dieux des étoiles, les C'tan, qu'ils redécouvrirent au cours de leur recherches. Ces derniers leur offrirent l'immortalité, et les trompèrent. C'est ainsi que les Nécrontyrs transférèrent leur âme dans des corps de métal capables de se régénérer d'eux-même (plus communément appelé « biotransfert »).

Ces corps de métal se révélèrent être les « tombes » des Nécrontyrs ; si leurs esprits sont plus clairs et acérés qu'auparavant, ils y ont perdu leurs âmes. À la fin du biotransfert, le Roi silencieux encoda un protocole d'obéissance dans chacun de ses sujets afin qu'ils le suivent et lui obéissent dans la guerre contre les Ancien et les Eldars, et ils tuèrent par millions les vivants dont les âmes rassasiaient les C'tans. Cependant, profitant de la faiblesse des C'tans, ils se retournèrent contre eux et les dispersèrent en milliers de fragment qu'ils emprisonnèrent, fautes de les détruire. Ceci fait, le dernier Roi Silencieux ordonna à son peuple de s'enfermer dans des cryptes de stase pour y dormir des millions d'années car cette guerre avait laissée la galaxie exsangue, et il savait que sa rémission prendrait des millions d'années. Le Roi silencieux annula ensuite les protocoles d'obéissances de ses sujets et s'exila dans un long voyage aux confins de la galaxie.

Des millions d'années plus tard, les Nécrons s'éveillèrent sous l'impulsion du dernier ordre de leur souverain. Leur seul objectif est clair : rétablir l'empire Nécron dans toute sa gloire dans la galaxie.

Apparence[modifier | modifier le code]

Bien que la plupart des Nécrons aient perdu toute mémoire et personnalité après leur transformation, obéissant comme de simples automates, les hautes castes ont bénéficié d'un transfert bien plus efficace, préservant leur personnalité. Dissimulés sous une enveloppe factice, ils peuvent infiltrer les autres races, notamment l'Imperium, à des fins d'expérimentation, de renseignement et de préparation à la guerre. Un cas semblable fut notamment révélé par l'Inquisition sur Biegel-9.

Chaque Nécron est un artefact d'une technologie hautement évoluée et ancienne. Extrêmement résistant, leur corps est composé de métal vivant, qui leur confère la capacité de se régénérer. S'ils possèdent une technologie et une civilisation commune, les Nécrons prennent des formes très variées selon leur fonction. Pratiquement tous ont une forme humanoïde, héritée de leur ancienne vie, et sont d'une lenteur d'outre-tombe. Certains ont renoncé à leur apparence humanoïde et ont modifié leur corps pour devenir des tueurs plus efficaces (Les Destroyers). D'autres encore ont dégénérés à cause du virus dépeceur, devenant des parodies de Nécrons, trapus et dotés de griffes (Les Dépeceurs).

Les Nécrons n'ont cependant pas des corps de qualités égales à l'origine :

  • les Phaërons, Tétrarques, Dynastes et autres nobles reçurent les corps les plus perfectionnés. De grande stature, hautement blindés et dotés d'une force implacable, ils disposent de toute la technologie de leur civilisation.
  • les Factionnaires et Prétoriens, en raison de leur importance (garde du corps seigneuriaux et garant des codes de batailles) reçurent des corps équivalent à ceux des nobles, ainsi que des armes puissantes (Fauchard, Pavois énergétique Crosse d’alliance)
  • les Immortels, soldats de l'empire Nécron, reçurent des corps purement fonctionnels mais résistant.
  • le bas peuple Nécron hérita des restes. Leurs corps, bien que d'une solidité sans commune mesure par rapport à un être de chair, ne sont guère plus que des prisons pour ce qui reste de leurs esprits.

Les C'tan[modifier | modifier le code]

Description[modifier | modifier le code]

Ce mot désignant les dieux des étoiles est prononcé de diverses manières par la communauté de Warhammer 40.000 : « Stane », « Ktan », « Citane », « Ktane » ou « Sétane », voire « Cétan », « Citan » ou « Stan ». Officiellement, dans le jeu vidéo Dark Crusade, le paria Nécron ayant conservé une partie de sa personnalité sur le plateau de Thur'abis désigne ces entités comme étant les « Ktane ».

Ils sont aussi appelé « Ygnir » par les Eldars et peuvent revêtir une infinité de formes en modifiant l'aspect de leur enveloppe de métal organique. Les légendes Eldars font souvent référence aux C'tan car ils furent leurs ennemis et ceux de leurs dieux, tels qu'Asuryan, Eldanesh, Isha et Kurnous.

Ils disposent d'un contrôle pratiquement absolu sur l'univers dit « réel », c’est-à-dire qu'ils peuvent le modifier avec une relative facilité. Leur rapport aux distances n'est donc pas le même que le nôtre, tout comme celui au temps puisqu'ils sont immortels, car ils peuvent par exemple courber la ligne droite de l'espace pour réduire la distance entre deux points. Si leur corps vient à être détruit, ce qui est extrêmement rare, ils reviennent se réincarner dans une nécropole. Personne, à part un autre C'tan, n'a encore réussi à tuer définitivement un C'tan, car seule leur enveloppe disparait et ils ne sont pas non plus bannis dans le Warp comme un démon. Les Nécrons ont néanmoins réussi dans leur révolte à les disperser en millier de fragments ou « échardes », emprisonné dans des hypercubes labyrinthique. Cependant, toutes les échardes ne sont pas inféodés au Nécrons et certaines rodent encore, préparant leur vengeance[1]. Quatre des C'tan sont particulièrement connus (mais d'après la Bibliothèque Noire, il y aurait 4, 40, 400 ou 4000 ou tout autre chiffre intermédiaire).

Le Deceiver[modifier | modifier le code]

Appelé « le Messager », mais aussi Mephet'ran, Artemorra par les Jokaero, Sathsarrion par les initiés de Gethvar, Mohagg par les habitants damnés de Cornochinae, Harrimoch par les voyageurs Vendichi, L'impévisible par les Eldars, l'Homme d'or, etc., le Deceiver fut celui qui convainquit les Nécrontyr d'offrir leur corps et leur âme aux C'tan.

Cet être tortueux est rusé, manipulateur et totalement pervers : son seul but apparent étant de causer du tort ; de nombreuses guerres, récentes ou non, sont dues à ses plans et on craint que les plus hautes sphères de l'Imperium ne soient gangrénées par ses machinations et qu'il y recrute de nouveaux serviteurs. Un fragment non contrôlé par les Nécrons aurait été réveillé par une expédition aujourd'hui considérée comme perdue, dirigée par le Magos Explorator Reston Egal sur le monde mort de Naoggeddon. Ses capacités à se rendre invisible ou à se noyer dans la masse le rendaient redoutable.

On suppose qu'il est à l'origine de la guerre qui affaiblit les C'tan, permettant au Nécrons de les emprisonner. Il est en tout cas certain qu'il y joua un grand rôle puisqu'il poussa notamment le Nightbringer à dévorer ses pairs, lui assurant qu'il n'y avait pas de meilleure nourriture. Celui-ci fut blessé et voue à présent une haine irrévocable au Deceiver.

Le Nightbringer[modifier | modifier le code]

Appelé aussi Kaelis-ran par les Eldars (« celui qui avale la lumière »), le Nightbringer est la Faucheuse aux yeux de la race humaine.

Brutal et sadique, il apparaît sous la forme d'une silhouette encapuchonnée dans un linceul, armée d'une faux. Il agit en semant la terreur et la folie chez ses ennemis. Sur les conseils du Deceiver, Kaelis-ran s'en est pris aux autres C'tans durant la fin de la Guerre des Anciens, convaincu que les souffrances d'un des siens étaient le meilleur repas. Très vite, les C'tans prirent exemple et s'entretuèrent, bien qu'aucun ne put rivaliser avec le massacre du Nightbringer. Les nécrons en profitèrent pour se retourner contre eux et les dispersèrent en fragment enfermé sous bonne garde.

Le Dragon[modifier | modifier le code]

On suppose que le Mechanicum tient enfermé sur Mars une écharde de ce C'tan, mais rien n'est prouvé : les choses suivantes sont donc pure spéculation. Il est appelé aussi le Dieu-Machine, l'Omnimessie.

Objet du culte de l'Adeptus Mechanicus, il leur aurait donné de nombreuses connaissances et serait à l'origine de l'Âge d'Or ou Moyen Âge Technologique de l'Humanité.

Il sommeille encore sur Mars, mais ce ne sont que des suppositions, l'existence de cette entité semble être confirmée par un extrait d'un poème Eldar : « la lune de Vaul éveillera le dragon ». Vaul est le dieu forgeron des Eldars, donc par association une équivalence du dieu machine. La lune de Vaul ferait référence à un monde forge, en l'occurrence Mars, le monde-capitale du dieu machine. Cette présomption serait extrêmement grave pour l'Adeptus Mechanicus, si jamais l'Imperium venait à la confirmer. D'autre part, une tentative d'infiltration en masse Nécron a été repoussée aux environs du lieu appelé le labyrinthe de Noctis, seulement après qu'un des vaisseaux ai réussi à se poser. Tout cela pourrait être à l'origine d'un nouveau schisme au sein de l'Impérium, entre le Culte de l'Empereur et celui du Dieu Machine, dont l'Humanité ne se relèverait pas.

4ème C'Tan[modifier | modifier le code]

On ne connait que quelques-uns de ses surnoms : « Celle qui se tient dehors » (toujours au féminin) ou L'Imprévisible.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Codex 5e édition.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Les Nécrons sur le site Lexicanum
  • Codex Nécron version 3, Games Workshop.
  • Codex Nécron version 5, Games Workshop.
  • Codex Nécron version 6, Games Workshop.