Nándor Hidegkuti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Nándor Hidegkuti
image illustrative de l’article Nándor Hidegkuti
Nándor Hidegkuti en 1965.
Biographie
Nationalité Drapeau : Hongrie Hongrois
Naissance
Lieu Budapest (Hongrie)
Décès (à 79 ans)
Lieu Budapest (Hongrie)
Période pro. 19401958
Poste Attaquant puis entraîneur
Parcours professionnel1
SaisonsClub 0M.0(B.)
1940-1943Drapeau : Royaume de Hongrie Gázmüvek
1943-1945Drapeau : Royaume de Hongrie Elektromos 53 (27)
1945-1947Drapeau : Royaume de Hongrie Herminamezei AC
1947-1958Drapeau : Hongrie MTK 314 (226)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1945-1958Drapeau : Hongrie Hongrie 69 (39)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1959-1960Drapeau : Hongrie MTK
1960-1962Drapeau : Italie ACF Fiorentina
1962-1963Drapeau : Italie Mantoue
1963-1965Drapeau : Hongrie Győri Vasas ETO
1966Drapeau : Hongrie FC Tatabánya
1967-1968Drapeau : Hongrie MTK
1968-1971Drapeau : Hongrie Budapest Spartacus
1972Drapeau : Pologne Stal Rzeszów
1973Drapeau : Hongrie Egri Dózsa
1973-1980Drapeau : Égypte Al Ahly SC
1983-1985Drapeau : Égypte Al Ahly SC
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Nándor Hidegkuti, né le à Budapest et mort le dans la même ville, est un footballeur puis entraîneur de football hongrois.

Durant les années 1950, Hidegkuti fait partie du célèbre onze d'or hongrois, au poste d'attaquant. Il devient par la suite entraîneur et officie dans de nombreux clubs en Europe et en Égypte. Après son décès, le MTK rebaptise son stade en son honneur.

Carrière[modifier | modifier le code]

Hidegkuti passe la majeure partie de sa carrière de footballeur au MTK, où il arrive en 1947, à 25 ans. Malgré l'avènement du régime communiste, qui amène le club à changer plusieurs fois de nom dans les années 1950, l'équipe entraînée par Márton Bukovi connaît un certain succès. Le coach imagine pour Hidegkuti un poste inédit d'attaquant détaché, une sorte de « neuf-et-demi » capable de marquer et de faire jouer les autres attaquants de l'équipe, notamment Péter Palotás, autre international hongrois du MTK[1]. Le club de Budapest remporte à trois reprises le championnat hongrois (en 1951, 1953 et 1958), ainsi que la coupe de Hongrie et la coupe Mitropa en 1955 (sous le nom Vörös Lobogó). Le club participe également à la première édition de la coupe des clubs champions européens en 1955-1956, où il s'incline face au Stade de Reims après avoir éliminé le RSC Anderlecht.

Hidegkuti et Ferenc Puskás avec la sélection de Budapest en 1954.

Entre 1945 et 1958, Hidegkuti est sélectionné à 69 reprises en équipe de Hongrie, pour laquelle il marque 39 buts. Il fait partie de ce qu'on appelle le « onze d'or hongrois » des années cinquante, aux côtés des Ferenc Puskás, Zoltán Czibor, Sándor Kocsis et József Bozsik. Il marque un doublé pour sa première sélection, le 30 septembre 1945, face à la Roumanie (7-2). Deux ans plus tard, pour sa deuxième sélection face à Bulgarie, il marque trois buts. En 1952, il participe au triomphe hongrois lors des Jeux olympiques d'été, marquant notamment un but en demi-finale. Mais Hidegkuti ne devient incontournable qu'à partir de 1953, lorsqu'à Wembley, il inscrit un triplé contre l'Angleterre lors d'une victoire 6-3 des Hongrois qui marque la première défaite à domicile des Anglais[2]. Un an plus tard, Hidegkuti, auteur de quatre buts, et la Hongrie sont vice-champions du monde, battus en finale par la RFA lors du Mondial 1954. Quatre ans plus tard, il est titulaire à la pointe de l'équipe nationale lors de la coupe du monde en Suède, mais la Hongrie est éliminée en match d'appui du premier tour. Il arrête sa carrière sportive à l'issue de la compétition.

Hidegkuti devient entraîneur, et débute logiquement sur le banc du MTK, lors de la saison 1959-1960. Il officie dans de nombreux clubs en Hongrie, en Italie, en Pologne ou en Égypte. En 1961 il dirige l’équipe italienne de la Fiorentina lors de la victoire 4-1 en finale de la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe contre les Glasgow Rangers. En 1963, il remporte avec le Győri Vasas ETO le championnat de Hongrie et atteint les demi-finales de la coupe des clubs champions européens en 1965.

Parti en Égypte, Hidegkuti prend en charge Al Ahly SC, l'un des plus grands clubs du continent. Il introduit alors la formation en 5-3-2, avec un libéro derrière les deux défenseurs centraux, et permet au club de retrouver sa position hégémonique sur le football égyptien. Entre 1973 et 1980, Al Ahly remporte notamment cinq fois le championnat d'Égypte. Il prend sa retraite d'entraîneur en 1985.

Tombe de Hidegkuti Nándor

Hidegkuti meurt le 14 février 2002, des suites de problèmes cardiaques et pulmonaires.

Parcours[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueur 
Entraîneur 

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tribute to Nandor Hidegkuti, father of total football, The Observer, 17 février 2002
  2. (en) « Angleterre 3 - Hongrie 6 », sur www.englandstats.com (consulté le 30 juin 2010)
  3. (en) Roberto Mamrud, « Apparitions et buts internationaux de Nándor Hidegkuti », sur www.rsssf.com, (consulté le 30 juin 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]