Myzopoda aurita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Myzopoda aurita est une espèce de chauve-souris endémique de l'Est de Madagascar[1]. C'est l'une des deux espèces du genre Myzopoda, qui est l'unique genre de la famille des Myzopodidae. Cette famille se caractérise notamment par des ventouses sur les pieds et les poignets.

Répartition de Myzopoda aurita à Madagascar.

La deuxième espèce, Myzopoda schliemanni (en), a été découverte à Madagascar dans les années 2000[2].

Les chauves-souris de la famille des Thyropteridae possèdent aussi des ventouses mais légèrement différentes du point de vue morphologique. L'acquisition des ventouses aurait eu lieu indépendamment dans ces deux familles (évolution convergente).

Mode de vie[modifier | modifier le code]

Ces petites chauves-souris nichent à l'intérieur de feuilles enroulées de l'arbre du voyageur (Ravenala madagascariensis)[3], en utilisant leurs ventouses pour se retenir sur leur surface lisse[4]. Elles ne s'y fixent pas par succion, mais par adhésion, en secrétant un fluide au niveau de leurs ventouses[5].

Grâce à cet habitat particulier, Myzopoda aurita n'a aucun ectoparasite, car la surface des feuilles est trop lisse pour les arthropodes[3].

La majorité des individus capturés dans l'Est de Madagascar se trouvaient à l'intérieur ou à proximité d'arbres du voyageurs[3] et, selon les chercheurs, la distance maximale qu'ils peuvent parcourir à la recherche de leur nourriture est environ 1,8 km[3]. Ils se nourrissent principalement des coléoptères et de petits papillons[3],[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Schliemann H. et Goodman, S.M., « Myzopoda aurita, Old World sucker-footed bat », The natural history of Madagascar,‎ , p. 1303–1306
  2. (en) Goodman, S.M., Rakotondraparany, F. et Kofoky, A., « The description of a new species of Myzopoda (Myzopodidae: Chiroptera) from western Madagascar », Mammalian Biology, vol. 72,‎ , p. 65–81 (DOI 10.1016/j.mambio.2006.08.001)
  3. a, b, c, d et e (en) Ralisata M., F. R. Andriamboavonjy, D. Rakotondravony, O. R. Ravoahangimalala, F. H. Randrianandrianina et P. A. Racey, « Monastic Myzopoda: the foraging and roosting ecology of a sexually segregated Malagasy endemic bat », Journal of Zoology, vol. 282, no 2,‎ , p. 130–139 (DOI 10.1111/j.1469-7998.2010.00724.x)
  4. The Encyclopedia of Mammals, New York, Facts on File, , 807 p. (ISBN 0-87196-871-1)
  5. (en) Brown University News, December 2009, « http://news.brown.edu/pressreleases/2009/12/myzopoda »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 12 septembre 2017)
  6. (en) M.C. Göpfert et Wasserthal, L.T., « Notes on echolocation calls, food and roosting behavior of the Old World sucker-footed bat Myzopoda aurita (Chiroptera, Myzopodidae) », Zeitschrift für Säugetierkunde, vol. 60,‎ , p. 1–8 (lire en ligne)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Famille Myzopodidae[modifier | modifier le code]

Genre Myzopoda[modifier | modifier le code]

Espèce Myzopoda aurita[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]