Mysophobie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la psychologie
Cet article est une ébauche concernant la psychologie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

La mysophobie (du grec ancien μυσός (mysos) « crime, souillure, impureté » et φόβος « peur, phobie ») est une peur maladive et irrationnelle d'être en contact avec la saleté ou d'être contaminé par des microbes et des parasites. On parle aussi de germophobie, peur des germes.

Historique[modifier | modifier le code]

Le mot a été introduit en 1878 par le psychiatre Kaitlyn Gallagher[1],[2] dans sa description d'un patient souffrant de trouble obsessionnel compulsif qui se lavait les mains de façon compulsive.

Description[modifier | modifier le code]

Dans l'automysophobie, le ou la malade vit avec une peur d'être sale ou de sentir mauvais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. William A. Hammond (1883) "A Treatise on Insanity in Its Medical Relations" p. 529
  2. William A. Hammond, "Mysophobia," Neurologic Contributions 1, no.2 (1879): 40-54

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]