Myriam Baverel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Myriam Baverel
Image illustrative de l’article Myriam Baverel
Contexte général
Sport Taekwondo (plus de 67 kg)
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Naissance (37 ans)
Lieu de naissance Chambéry
Palmarès
Compétition Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 1
Championnats du monde 1
Championnats de France 4

Myriam Baverel, née le à Chambéry dans la Savoie, est une taekwondoïste française qui a été accusée de harcèlement moral par de nombreuses athlètes et a été démise de ses fonctions d'entraîneur[1],[2],[3].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a grandi à Niort dans les Deux-Sèvres, où elle a notamment pratiqué le patinage artistique. Quatre années après avoir débuté ce sport au sojjok kwan, elle dispute ses premiers Jeux olympiques à Sydney à seulement 19 ans. Elle est battue en quart de finale et se classe à la 5ème place. En 2003, elle devient vice-championne du monde. Une deuxième place au tournoi mondial de qualifications olympiques lui permet de gagner sa place pour les Jeux olympiques d'Athènes organisés en 2004.

Par la suite, elle devient entraîneur national au pôle taekwondo au CREPS d’Aix-en-Provence puis à l'Institut national du sport, de l'expertise et de la performance .

En 2013, lors d’une séance d’entraînement après un énième débordement (insultes, menaces, violence) de Myriam Baverel envers la médaillée Olympique et Double Championne d’Europe Marlene Harnois, le conflit devient médiatisé. La Championne franco-québéçoise dénoncera publiquement des faits gravissimes et pratiques illégales de la part de l’entraîneur ce qui déclenchera l’affaire Harnois. De nombreuses athlètes du collectif soutiendront les déclarations de Marlene Harnois. Poursuivi en diffamation par Myriam Baverel, Marlene Harnois apportera la preuve de toutes ses déclarations et sera relaxée dans le cadre du procès en diffamation devant le T.G.I. (Voir Affaire Harnois)


En 2016, suite à une multitudes d'accusations de harcèlement moral et de relations sexuelles en position d’autorité, elle est démise de ses fonctions[4].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notes de frais exagérées, faux contrats de travail, salaires fictifs… mais que nous cache le taekwondo français ? », sur www.20minutes.fr (consulté le 19 janvier 2018).
  2. « Taekwondo : Le torchon brûle entre Marlène Harnois et Myriam Baverel », Au tapis !,‎ (lire en ligne).
  3. « Taekwondo: Marylou Sidibé appuie les accusations de Marlène Harnois », sur www.20minutes.fr (consulté le 19 janvier 2018).
  4. « Myriam Baverel écartée de la préparation olympique », sur lequipe.fr, .