Myotis anjouanensis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Myotis anjouanensis
Description de l'image Defaut 2.svg.
Classification
Règne Animalia
Sous-règne Bilateria
Infra-règne Deuterostomia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Infra-embr. Gnathostomata
Super-classe Tetrapoda
Classe Mammalia
Sous-classe Theria
Infra-classe Eutheria
Ordre Chiroptera
Sous-ordre Yangochiroptera
Super-famille Vespertilionoidea
Famille Vespertilionidae
Sous-famille Myotinae
Genre Myotis

Nom binominal

Myotis anjouanensis
Dorst, 1960[1]

Synonymes

  • Myotis anjouanensis Dorst, 1960[2]
  • Myotis goudoti anjouanensis Dorst, 1960 (préféré par BioLib)[2]

Statut de conservation UICN

DD  : Données insuffisantes

Répartition géographique

Description de cette image, également commentée ci-après
Répartition de Myotis anjouanensis

Myotis anjouanensis est une espèce de mammifères chiroptères (chauves-souris) de la famille des Vespertilionidae.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce est endémique de l'île d'Anjouan dans les Comores[3].

Description[modifier | modifier le code]

Dans sa description[4], l'auteur indique que les individus étudiés étaient plus grands que ceux de Myotis goudoti, espèce proche mais présente à Madagascar. En particulier la taille de l'avant-bras mesure en moyenne 38 mm chez Myotis goudoti alors qu'il fait en moyenne 44 mm chez Myotis anjouanensis. Et des différences similaires se retrouvent sur les phalanges, les oreilles, les dents et en particulier les molaires. Par ailleurs sa livrée est plus foncée, de teinte roux foncé alors qu'elle est roux clair pour les spécimens malgaches. Fort de ces constats, l'auteur en fait une sous-espèce sous le taxon Myotis goudoti anjouanensis, taxon élevé par la suite au rang d'espèce à part entière.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son nom spécifique, composé de anjouan et du suffixe latin -ensis, « qui vit dans, qui habite », lui a été donné en référence au lieu de sa découverte.

Publication originale[modifier | modifier le code]

Jean Dorst, « Description d'un nouveau Chiroptère des Comores, du genre Myotis », Bulletin du Muséum d'histoire naturelle., Paris, 2e série, vol. 31,‎ , p. 475-476 (lire en ligne, consulté le 21 mars 2019).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ITIS, consulté le 21 mars 2019
  2. a et b BioLib, consulté le 21 mars 2019
  3. UICN, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  4. Dorst, 1960 : Description d'un nouveau Chiroptère des Comores, du genre Myotis

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :