Mykal Riley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mykal Riley
Image illustrative de l’article Mykal Riley
Fiche d’identité
Nom complet Mykal Reginald Riley
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (33 ans)
Pine Bluff, Arkansas
Taille 1,98 m (6 6)
Poids 85 kg (187 lb)
Surnom Unstoppable
Situation en club
Club actuel Drapeau : France Élan Sportif Chalonnais
Numéro 1
Poste Ailier
Carrière universitaire ou amateur
2004-2006
2006-2008
Panola College
Crimson Tide de l'Alabama
Draft de la NBA
Année 2008
Position Non drafté
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2008-2009
2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2013
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2016-2017
2017-2018
2018-2019
Ferrara
Imola
Nanterre
Nanterre
Nanterre
La Guaira
Dijon
Nanterre
Nanterre
Nanterre
Le Mans
Chalon-sur-Saône
07,6
16,5
12,8
14,0
11,4
15,7
14,7
12,1
13,7
07,4
11,6
..

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Mykal Reginald Riley, né le à Pine Bluff, dans l'Arkansas, est un joueur américain de basket-ball. Il évolue au poste d'ailier.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours universitaire[modifier | modifier le code]

Riley réalise son cursus universitaire au sein des Crimson Tide de l'Alabama au sein de la Southeastern Conference (SEC) entre 2006 et 2008. En 2008, il est élu dans le 5 majeur de la conférence à l'issue de la saison[1] avec 14,9 points et 5,2 rebonds par rencontre[2]. Il est considéré comme un marqueur à 3 points habile: sur les 101 joueurs ayant tentés plus de 200 paniers sur la saison il a le onzième meilleur pourcentage avec 43,3% de réussite sur 238 tirs[3]. Il dispute alors la Summer League avec les Warriors de Golden State.

Début de carrière en Italie[modifier | modifier le code]

Non drafté en 2008, il part jouer en Europe, d'abord en Italie, pour le club de Ferrara en Lega A puis à partir de janvier 2009 à Imola en Lega Due.

Arrivée à Nanterre[modifier | modifier le code]

Pour la saison 2009-2010, il rejoint la France et la JSF Nanterre alors en Pro B. Il devient champion de Pro B avec le club francilien et demeure dans l'effectif du club pour la saison suivante en Pro A[4].

Contrôle positif et exil au Vénézuela[modifier | modifier le code]

Après avoir été l'un des joueurs majeurs de la JSF Nanterre avec 11,4 points et 4,7 rebonds de moyenne, il quitte le club et signe un contrat de 2 ans avec la JDA Dijon Basket en 2012.

Le , il annonce avoir subi un contrôle positif au cannabis lors du dernier match de la saison régulière. Son contrat avec la JDA pour les 2 saisons à venir est annulé[5].

Pour la saison 2012-2013, après avoir purgé sa suspension, il s'engage avec l'équipe des Bucaneros de la Guaira au Venezuela[6]. Il rejoint finalement Dijon pour la saison 2013-2014.

Retour à Nanterre[modifier | modifier le code]

La saison suivante, il retourne à Nanterre. Avec la JSF, Mykal Riley remporte trois nouveaux titres dont deux titres européens en Eurochallenge et en Coupe d'Europe FIBA. Après une saison 2016-2017 décevante sur le plan individuel, il quitte le club des Hauts-de-Seine[7].

Rebond au Mans[modifier | modifier le code]

Le 28 juin 2017, Mykal Riley signe au Mans afin de se relancer après sa dernière saison décevante à Nanterre[8]. Lors des finales du championnat, il est l'objet d'insultes racistes sur le terrain de Monaco[9]. Il remporte finalement le championnat avec le club manceau.

A l'Elan Chalon[modifier | modifier le code]

Il signe le 12 juillet 2018 à l'Élan Sportif Chalonnais[10].

Clubs[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. 2008 SEC Men's Basketball Tournament (en)
  2. (en)« Mykal Riley », sur rolltide.com (consulté le 16 mai 2013)
  3. (en)« Draft Express », sur draftexpress.com (consulté le 16 mai 2013)
  4. « Nanterre : Riley et Judith restent », sur Sport365 (consulté le 16 mai 2013)
  5. « Mykal Riley, contrôlé positif au cannabis, n’ira pas à Dijon », sur catch-and-shoot.com (consulté le 16 mai 2013)
  6. « Mykal Riley au Vénézuela », sur basketactu.com (consulté le 16 mai 2013)
  7. « Mykal Riley et Nanterre se séparent », sur bebasket.fr (consulté le 26 juin 2017)
  8. « Le Mans récupère Mykal Riley », sur bebasket.fr (consulté le 28 juin 2017)
  9. Pascal legendre, « « Affaire Mykal Riley »: Quand le Syndicat des Joueurs alertait sur des comportements racistes », sur basketeurope.com, (consulté le 17 juin 2018)
  10. Gabriel Pantel-Jouve, « Mykal Riley troisième recrue de l'Elan Chalon », sur bebasket.fr, (consulté le 12 juillet 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]