MyScienceWork

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de MyScienceWork
Logo de MyScienceWork

URL www.mysciencework.com
Description Plateforme scientifique internationale
Slogan Valoriser votre recherche au sein d'une communauté internationale
Publicité non
Langue(s) anglais, français, chinois, espagnol, allemand, italien, portugais, russe
Inscription gratuite
Siège social San Francisco et Luxembourg
Créé par Virginie Simon, Tristan Davaille
Lancement 2010
Classement Alexa 83,572

MyScienceWork est une entreprise qui développe des plateformes de promotion en ligne, destinées aux institutions de recherche. Chaque plateforme est intégrée à un portail international unique. Appelées Polaris, ces plateformes utilisent une variété de canaux disponibles pour optimiser la dissémination et la communication de la recherche : l’accès libre aux publications scientifiques, un moteur de recherche innovant et la vulgarisation scientifique[1],[2]. Les plateformes Polaris sont connectées à une communauté internationale de chercheurs et passionnés de sciences via le portail MyScienceWork.com.

Création[modifier | modifier le code]

MyScienceWork a été créé en août 2010[3], par Virginie Simon[4], chercheuse en nanotechnologies contre le cancer, et Tristan Davaille[5], ingénieur financier. En ligne depuis janvier 2013, MyScienceWork met à disposition de façon gratuite et immédiate plus de 2 500 bases de données scientifiques regroupant plus de 31 millions de publications scientifiques. Plus de 20 millions de publications sont en open access et téléchargeables en PDF et 10 millions sont en accès payant à l’unité à des éditeurs scientifiques. En octobre 2014, MyScienceWork a ouvert ses bureaux à San Francisco, aux États-Unis[6]. La première plateforme Polaris de MyScienceWork pour les institutions de recherche a été lancée en décembre 2014. [1]

Plateformes Polaris pour la promotion de la recherche[modifier | modifier le code]

Objectif[modifier | modifier le code]

Les plateformes Polaris sont des outils répondant aux besoins des institutions de recherche en termes de communication, mise en réseau, de collaboration et de pilotage de la recherche. Alors qu’un nombre croissant d’universités prennent en compte la visibilité et les métriques d’impact des chercheurs pour leur promotion et leur évaluation, les chercheurs sont de plus en plus actifs dans l’optimisation de ceux-ci[7]. Les plateformes de communication à canaux multiples de MyScienceWork offrent des fonctionnalités interconnectées qui répondent à ces besoins spécifiques. [8]

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Archives[modifier | modifier le code]

Polaris a été créée pour l’archivage des publications, des données issues de la recherche, des thèses, vidéos, ou encore posters des institutions de recherche. Elles peuvent être liées à des archives existantes telles que celles sur ArXiv, PubMed et HAL.

Métriques[modifier | modifier le code]

Les outils de métrique permettent aux institutions de suivre la performance de leurs équipes de recherche et l’ensemble de leur production, ainsi que d’observer des tendances de celles-ci. Le tableau de bord de la plateforme donne un aperçu de l’impact des publications et les métriques peuvent être filtrées pour montrer la consultation des publications par lecteur, pays et discipline.

Profils professionnels[modifier | modifier le code]

Les chercheurs créent sur leur Polaris des profils similaires à ceux sur LinkedIn et peuvent se créer un réseau en ajoutant des contacts au sein de leur propre institution ou de la communauté mondiale de MyScienceWork. Des mots-clés indiqués sur le profil sont utilisés par les outils de la plateforme pour suggérer des publications et des contacts de façon personnalisée pour chaque utilisateur. D’autres outils tels que le partage de documents et l’annotation de publications sont conçus pour faciliter la collaboration professionnelle et les interactions.

Dissémination[modifier | modifier le code]

La page d’accueil de chaque plateforme Polaris est destinée à la communication scientifique vulgarisée pour les non-spécialistes du domaine et le grand public, elle contient des liens menant aux réseaux sociaux principaux, y compris celui de la communauté internationale de MyScienceWork[8]. A côté de la plateforme, les institutions disposent d’une page profil institutionnelle contenant ce que l’entreprise appelle les « Triplets ». Les Triplets sont une nouvelle forme de communication scientifique qui présente un article vulgarisé aux côtés de la publication scientifique qui lui est associée et du profil du chercheur ayant écrit la publication.

MyScienceWork et l'open access[modifier | modifier le code]

MyScienceWork soutient la diffusion des textes scientifiques en « open access » ou « libre accès ». Son moteur de recherche centralise les principales bases de données en libre accès, PubMed, CiteSeer, DOAJ, Research Papers in Economics, ArXiv, HAL, Abes, BioMed Central, CERN, Persee, Revues.org, TEL, ORBI, Public Library of Science.

En 2012 et en 2013, MyScienceWork a coordonné à l'échelle nationale l'Open Access Week[9][10].

Un site de vulgarisation scientifique[modifier | modifier le code]

Depuis 2010, MyScienceWork contient un média de communication scientifique consacré à l’actualité de la recherche professionnelle multidisciplinaire[11]. On y trouve des articles liés à l’actualité scientifique, des vidéos, des portraits de chercheurs, des billets d’opinion et des dossiers consacrés aux thématiques de l’open access, de la place des femmes en sciences, du doctorat et de la science 2.0. MyScienceWork a aussi réalisé une série vidéo hebdomadaire, Knock Knock Doc, consacrée aux doctorants et à leurs travaux de recherche.

Autres plateformes scientifiques [modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles de presse[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. MyScienceWork annonce le lancement de l’archive du laboratoire luxembourgeois LBMCC, la première de ses Archives Augmentées pour la Recherche http://www.corporatenews.lu/fr/archives-shortcut/archives/article/2014/12/mysciencework-annonce-le-lancement-de-l-archive-du-laboratoire-luxembourgeois-lbmcc-la-premiere-de-ses-archives-augmentees-pour-la-recherche?author=MyScienceWork
  2. Description du projet https://www.mysciencework.com/about
  3. MyScienceWork : un nouveau réseau pour les chercheurs http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/mysciencework-un-nouveau-reseau-pour-les-chercheurs.html
  4. Itinéraire d'une entrepreneuse: Paris, Luxembourg et Silicon Valley, sur Le Huffington Post http://www.huffingtonpost.fr/virginie-simon/promouvoir-les-femmes-entrepreneurs_b_5557940.html
  5. Tristan Davaille sur Crunchbase http://www.crunchbase.com/person/tristan-davaille
  6. Le réseau dédié aux chercheurs, MyScienceWork, lève 1,1 million de dollars par 01net.com http://pro.01net.com/editorial/617684/le-reseau-dedie-aux-chercheurs-mysciencework-leve-1-1-million-de-dollars/
  7. Hugo Fulco, « Chronicle.lu - MyScienceWork Launches New Research Repository Service in Luxembourg » (consulté le 15 mai 2015)
  8. « Lancement des Archives Augmentées pour la recherche - Innovation et Recherche // Luxembourg - Décembre », sur www.innovation.public.lu (consulté le 15 mai 2015)
  9. Semaine du libre accès : rendre la science plus accessible et l’améliorer, par Hotel Wikipedia http://blogs.rue89.com/les-coulisses-de-wikipedia/2012/10/29/semaine-du-libre-acces-ou-discuter-du-futur-de-la-science
  10. Le site de l'Open Access Week http://www.mysciencework.com/fr/open-access-week
  11. 10X6 START UP - Virginie SIMON - MyScienceWork,‎ (lire en ligne)