Mutsu (cuirassé)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mutsu
陸奥
illustration de Mutsu (cuirassé)
Le Mutsu
Type Cuirassé
Classe Nagato
Histoire
A servi dans Naval Ensign of Japan.svg Marine impériale japonaise
Quille posée
Lancement
Statut Coulé à la suite d'une explosion interne le
Équipage
Équipage 1 368 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 221,03 m à la ligne de flottaison
Maître-bau 34,59 m
Tirant d'eau 9,5 m
Déplacement 39 748 t
À pleine charge 43 538 t
Propulsion 4 turbines à vapeur
Puissance 80 000 ch (60 MW)
Vitesse 27 nœuds (50 km/h)
Caractéristiques militaires
Blindage
  • 355 mm en tourelles
  • 305 mm en ceinture
  • 76mm à 127 mm au pont
Armement
  • 8 canons de 410 mm
  • 20 (plus tard 18) canons de 140 mm
  • 8 canons antiaériens de 127 mm
  • Plus de 98 canons anti-aériens de 25 mm
Rayon d'action 5 500 milles nautiques à 16 nœuds (10 200 km à 30 km/h)
Aéronefs 3 appareils
Carrière
Pavillon Empire du Japon
Localisation
Coordonnées 33° 58′ 01″ nord, 132° 24′ 00″ est
Géolocalisation sur la carte : Japon
(Voir situation sur carte : Japon)
Mutsu 陸奥
Mutsu
陸奥

Le Mutsu (陸奥?, du nom de la province de Mutsu) fut le second cuirassé de la classe Nagato, commencé à la base maritime de Yokosuka le , lancé le et achevé le .

Conception[modifier | modifier le code]

Le Mutsu à l'ancre, quelque temps après sa construction

Historique[modifier | modifier le code]

En juin 1942, le Mutsu vogua vers Midway avec le Yamato (le navire amiral), le Nagato, le Hōshō, le Sendai, neuf destroyers ainsi que quatre navires auxiliaires afin de constituer le corps de bataille de l'amiral Isoroku Yamamoto.

Cependant il n'eut pas l'occasion de s'illustrer au combat.

Le naufrage[modifier | modifier le code]

Le , à 3 km de l'actuel mémorial du Mutsu sur l'île d'Oshima, le Mutsu fut victime d'une terrible explosion dans la soute à munitions numéro 3. Bien que les raisons de l'explosion ne furent jamais éclaircies, le gouvernement japonais en déduisit qu'elles étaient dues à un membre d'équipage. L'explosion fut si puissante qu'elle déchira la poupe à partir de la tourelle 3, provoquant une forte voie d'eau dans la salle des chaudières et la salle des machines principale. La section avant de 76 mètres gîta à bâbord, puis coula presque instantanément, entraînant la mort de plus de 1 100 officiers, soldats et marins. Parmi ceux-ci se trouvaient 140 cadets et instructeurs d'un groupe d'entraînement de l'aviation qui avait pris place à bord afin de se familiariser à la vie en mer. La poupe se retourna et flotta encore pendant près de douze heures avant de sombrer à son tour et d'aller rejoindre le fond de l'océan à une centaine de mètres du reste de l'épave. À peine 350 survivants furent secourus.

La flotte impériale fut rapidement mobilisée afin de combler la petite baie à la recherche de navires ennemis, mais tous les sous-marins revinrent bredouilles. Après une vaine tentative, les projets de renflouage du Mutsu furent abandonnés. Le carburant fut pompé et les munitions récupérées. Le Mutsu resta alors intouché pendant 25 ans.

L'épave[modifier | modifier le code]

Un canon de 140 mm Type 3 du Mutsu au musée Yūshūkan.
Un canon de 410 mm du Mutsu à l'extérieur du musée Yamato à Kure, Japon. À l'arrière on aperçoit également une hélice du Mutsu
Tourelle no 4 du Mutsu à l'Académie navale impériale, Eta Jima, 1947

L'épave fut ensuite sujette à de nombreuses opérations d'exploration entre 1970 et 1978. Une grande partie de la proue ainsi que les ancres, le gouvernail, des canons de 410 mm, des vis, une section entière de la poupe et la tourelle numéro 4 furent ainsi renfloués. Plusieurs répliques sont visibles aujourd'hui au Musée du Mémorial du Mutsu à Towa Chō. La tourelle numéro 4 est exposée à l'ancienne Académie navale d'Etajima, un des canons de 140 mm est visible au musée Yūshūkan à Tokyo. Un premier canon de 410 mm est en exposition au Musée des sciences maritimes, Shinagawa-ku, Tokyo. Un second est visible à l'extérieur du musée Yamato à Kure. On peut y voir aussi une de ses hélices.

De nos jours, les restes de l'épave du cuirassé reposent à 40 mètres de profondeur. Le point le plus proche de la surface se trouve à 16,5 mètres de la surface et peut être facilement repéré grâce au sonar.

Quelques passionnés continuent de visiter l'épave et la photographient avant sa disparition définitive.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :