Musique turkmène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La musique turkmène se situe entre celle des Azéris et celle des Turcs d'Asie centrale. D'essence pastorale, elle est rurale et jouée par des bardes nomades ; elle est très proche de la musique kirghize et kazakhe. On y retrouve en effet le rôle éminent donné au bakhshi, un troubadour guérisseur, qui est parfois simple chanteur (accompagné au dutar), et parfois véritable chamane. Malgré la soviétisation et l'islamisation passées, cette musique ne semble guère avoir été affectée et a conservé ses traits originaux. On en retrouve aussi l'influence dans la musique iranienne folklorique.

Musique savante[modifier | modifier le code]

Le mukamlar, (plur. : mukam) est un répertoire instrumental savant dédié au luth dutar ou à la flûte tüÿdük. Le détail en varie selon les interprètes. On compte généralement neuf pièces maîtresses :

  • Goñurbaş mukamy, Gökdepe mukamy, Erkeklik mukamy, Aÿralyk mukamy et Mukamlarbaşy pour le dutar ;
  • Hüwdi mukamy, Lotular mukamy, Gelin mukamy, Toy mukamy pour le tuyduk.

Ce répertoire est proche de celui exécuté par les Kazakhs aux luths dombra et dutar. Bien que similaire dans sa structure aux autres formes savantes voisines (mugham, muqâm, maqôm, etc.), le mukamlar possède des caractéristiques qui lui sont propres. On en retrouve toutefois des échos ainsi le Mukamlar bashy et Meshrep sont aussi dans le muqâm des Ouïghours.

Musique folklorique[modifier | modifier le code]

Les bakhshy (du mongol bagsh « maître ») forment l'élément majeur de la musique turkmène. Leurs chants accompgnés au dutar ou au ghaychak s'inspirent des quatrains qoshunk du poète Magtumguly Feraghy (XVIIIe siècle). Les bakhshy destanshy colportent également les destan et l'épopée Görogly (« fils de la tombe »), composée de plus de deux cents chants dont nul ne connaît plus le répertoire entier. Les bakhshy tirmechy chantent eux des chants de courtoisie ou de patriotisme

Les musiciens professionnels sont aussi appelés sazanda (de saz, « instrument ») ; ils jouent divers répertoires régionaux pouvant durer des heures : mukamlar, saltiklar, kirklar et navoi.

Instruments de musique[modifier | modifier le code]

Vents :

Cordes :

Percussions :

Liens et sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Broughton, Simon and Sultanova, Razia. "Bards of the Golden Road", in World Music, Vol. 2: Latin & North America, Caribbean, India, Asia and Pacific, Broughton, Simon and Ellingham, Mark with McConnachie, James and Duane, Orla (Ed.), Rough Guides Ltd, Penguin Books, 2000. (ISBN 1-85828-636-0)