Musique rwandaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tambourinaires du Ballet national du Rwanda

Au Rwanda, la musique est sans doute le principal canal de transmission de la tradition orale. Toutes les formes de communication du Rwanda précolonial avaient recours à la musique : de la berceuse aux chansonnettes accompagnant les jeux des enfants, des chants guerriers des jeunes hommes en formation dans les amatorero aux chansons de réjouissance imbyino, la vie du Rwandais était rythmée par la musique.

Les annonces officielles étaient précédées par un battement de tambour ingoma. Ce même ensemble de tambours rythmait la vie de la cour royale: le roi du Rwanda se réveillait au son du tambour indamutsa, le rythme umugendo l'accompagnait en tournée dans son royaume, et il se couchait au son de la cithare inanga.

Toutes les couches de la population chantaient et dansaient, chacun imprimant son identité dans le style de chant ou de danse : la danse ikinimba des paysans agriculteurs, le chant amazina y'inka des éleveurs de bovins, le chant de chasse amahigi...

Le chant et la danse se combinent sous la forme imbyino. La danse « pure » se révèle avec les danseurs imparamba et inkaranka, qui s’accompagnent néanmoins d’instruments. Une corne et un tambour accompagnés de battements de mains et de cris d’encouragement pour les premiers, un tambour et les mêmes cris d’encouragement pour les autres. Les danseurs intore présentent aussi une forme de danse pure, toutefois entrecoupée de chant guerrier et de trompettes amakondera.

La musique rwandaise dans le monde[modifier | modifier le code]

Les musiciens rwandais contemporains s'inspirent de ce riche héritage, consciemment ou pas, pour marquer de leur empreinte la scène musicale du XXIe siècle.

On pourrait citer Cécile Kayirebwa, Tom Close, Mani Martin, Faycal, Kizito Mihigo, Dream Boys, Urban Boys, Riderman "Rusake", Miss Jojo, Miss Shanel, ...

Depuis les guerres et massacres des années 1990, la diaspora rwandaise n'a cessé de croître, et la musique rwandaise s'est graduellement fait une place dans les festivals internationaux.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]