Musique lituanienne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La musique lituanienne est encore imprégnée de beaucoup de traditions folkloriques. Elle a un passé commun avec la musique polonaise, car les deux pays ont été unifiés du Moyen Âge jusqu'en 1772. Elle est aussi liée à la musique russe et biélorusse (de par son passé soviétique) et est proche des autres pays baltes (Lettonie et Estonie) voire scandinaves.

Elle est basée essentiellement sur un folklore riche de polyphonies vocales et instrumentales jouées sur des instruments typiques.


Musique traditionnelle[modifier | modifier le code]

Ensemble Kūlgrinda à Vilnius

La musique traditionnelle est basée sur des chants (dainos) : de courtoisie, de mariage, de travail et de guerre. Ils sont exécutés en solo ou en ensemble, en harmonie, à l'unisson ou en canon. Des chants polyphoniques, duophoniques, antiphoniques sont fréquents dans la tradition sutartinė d'Aukštaitija où une mélodie accompagne le texte principal pendant qu'une autre mélodie accompagne le refrain dépourvu de sens et basé sur des onomatopées. Les premiers instruments n'apparaissent qu'au XVIe siècle.

Un autre genre de chants accompagne les danses :

Durant la période soviétique, les ensembles folkloriques furent utilisés à des fins de propagande et étaient de purs produits du fakelore, un folklore arrangé. Aujourd'hui ces principaux ensembles sont Skriaudžių kanklės, formé en 1906, et Lietuva.

D'autres groupes incluent : Marcinkonys (Varėna), Žiūrai (Varėna), Kalviai-Lieponys (Trakai), Luokė (Telšiai), Linkava (Linkuva, Pakruojis), Šeduviai (Šeduva, Radviliškis), Užušiliai (Biržai), Lazdiniai-Adutiškis (Švenčionys), Ratilio, Ūla, Jievaras, Poringė (Vilnius), Kupolė (Kaunas), Verpeta (Kaišiadorys), Mėguva (Palanga), Insula (Telšiai), Gastauta (Rokiškis), Kupkiemis (Kupiškis), Levindra (Utena), Sūduviai (Vilkaviškis). Children folk groups: Čiučiuruks (Telšiai), Kukutis (Molėtai), Čirulis (Rokiškis), Antazavė (Zarasai).

Le premier festival folklorique instauré par le gouvernement se déroula en 1924 : Dainų šventė (« fête des chants »). Tous les cinq ans il se tenait afin de promouvoir les traditions. Dans les années 1960, certains révoquèrent ce folklore officiel et tentèrent de retrouver une tradition plus originelle. Aujourd'hui de nombreux festivals annuels se déroulent tels le Skamba skamba kankliai, le Atataria trimitai, le Ant marių krantelio et le Baltica International Folklore Festival.

Instruments de musique[modifier | modifier le code]

Instruments lituaniens

Vents :

Kankles et birbynes

Cordes :

Percussions :

Mikalojus Konstantinas Čiurlionis

Musique classique[modifier | modifier le code]

La musique classique n'a connu qu'un développement récent en Lituanie. Le compositeur majeur est Mikalojus Konstantinas Čiurlionis (10 septembre 1875 à Senoji Varėna - 28 mars 1911 à Pustelnik) ; il était aussi peintre. Il a composé environ 300 pièces dont beaucoup ne furent exécutées qu'à titre posthume — notamment ses poèmes symphoniques Dans la forêt (Miške) et La Mer (Jūra) —, influençant grandement la culture lituanienne.

Osvaldas Balakauskas (1937 à Miliūnai - ) est un compositeur contemporain qui fut ambassadeur et qui enseigne actuellement à l'Académie lituanienne de musique et de théâtre. Il a composé de nombreux concertos et symphonies. Vytautas Miškinis (1954 - ) est un autre compositeur et chef de chœur prolifique avec plus de 400 pièces profanes et 150 religieuses.

La musique chorale est très développée dans le pays, notamment à Vilnius.

Musique actuelle[modifier | modifier le code]

Le régime communiste a longtemps bataillé contre le rock occidental considéré comme musique dégénérée. Pourtant certains groupes locaux parvinrent à faire parler d'eux dans les années 1980 tels Foje, Antis et Bix, initiant le rock lituanien. Depuis 1989 la situation s'est libéralisée et les groupes SKAMP, Happyendless et Jurga sont devenus internationaux.

Liens et sources[modifier | modifier le code]