Musicarello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le musicarello est un sous-genre du cinéma populaire italien destiné à un jeune public. Ses caractéristiques principales étaient de participer à la promotion des disques de chanteurs à la mode et de mettre en avant les styles de vie des adolescents ; polémiquant vaguement sur les générations précédentes. La prospérité du marché de la chanson de variété aidant, ce genre cinématographique atteignit son apogée au cours des années 1960 puis est tombé en désuétude avec les révoltes étudiantes de mai 1968.

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon le critique Steve Della Casa, le nom musicarello est un mot-valise provenant de musique et de carosello, pour l'aspect publicitaire de ce genre de film[1].

La trame des scénarios en était des plus simples : les scènes, presque toujours tournées sur une plage, narrent de chastes histoires d'amour se déroulant dans une ambiance insouciante et joyeuse où prime le désir de s'amuser et de danser ; le tout ponctué de chansons interprétées par des chanteurs « en vogue ».

Le premier musicarello est I ragazzi del juke-box (it) de Lucio Fulci, sorti en 1959, avec entre autres Adriano Celentano.

Metteurs en scène de musicarello[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Simone Arcagni, Dopo Carosello: il musical cinematografico italiano, Falsopiano, 2006 (ISBN 888978203X)
  • Daniele Magni, Cuori matti - Dizionario dei musicarelli anni '60 (ISBN 9788890208775)
  • Lino Micciché, Storia del cinema italiano: 1960, Bianco & nero, 2001 (ISBN 8831778412)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. S. Della Casa, P. Manera, « I musicarelli », in: Cineforum", 1991, 310 pages