Muse (inspiration)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fresque représentant Pétrarque et sa muse, Laure de Sade, dans la maison du poète, à Arquà.

Une muse (en grec : Μοῦσα) ou égérie (en latin : Ēgeria) est une personne qui inspire ou conduit une autre personne à se montrer créative. Souvent femmes, les muses se retrouvent dans l'environnement des artistes.

Origine[modifier | modifier le code]

Le terme renvoie aux Muses de la mythologie grecque, neuf nymphes des sources et sœurs filles de Zeus et de la déesse des sources Mnemosyne (déesse de la mémoire). Elles se vouent à Apollon, le dieu des arts, qui les conduit sur le Mont Hélicon pour rendre hommage à Zeus.

Hésiode est le premier poète grec connu à mentionner et décrire les Muses au sein du monde des dieux, dans sa Théogonie[1].

Temps modernes[modifier | modifier le code]

Le mot muse commence, dans les temps modernes à s'appliquer à des personnes réelles : amies ou maîtresses d'artistes, parfois des hommes. Ces muses inspirent par leur caractère, leur charisme, leur sollicitude ou par leur attrait érotique. Pour des femmes qui souhaitaient une activité créatrice, cette position de muse pouvait être la seule voie possible pour une carrière artistique[2].

Certaines de ces muses ont acquis leur propre renommée en tant qu'artistes respectés, comme Anaïs Nin, Mathilde Wesendonck, Youki Foujita-Desnos, Charlotte von Stein, Amanda Lear, Dora Maar, Alma Mahler-Werfel, Marietta di Monaco, Emmy Hennings, Camille Claudel, Gala Éluard Dalí, Jeanne-Claude, Edie Sedgwick, Lotti Huber et Anita Pallenberg[3].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Edmond Pilon, Muses et bourgeoises de jadis, Paris, Excelsior, 1933.
  • (de) Peter Braun, Eva Wagner, Von der Muse geküsst – Starke Frauen hinter großen Künstlern, Cadolzburg, Ars Vivendi, 2011 (ISBN 978-3-86913-096-5).
  • (de) Francine Prose, Das Leben der Musen: Von Lou Andreas-Salomé bis Yoko OnoAus dem Englischen von Brigitte Jakobeit und Susanne Höbel, München, Nagel & Kimche, 2004 (ISBN 978-3312003365).
  • (de) Annette Vezin, Luc Vezin, Musen des 20. Jahrhunderts, — Aus dem Französischen von Sabine Herting und Bernadette Ott, München, Knesebeck, 2003 (ISBN 978-3896601643).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Muse (Beziehung) » (voir la liste des auteurs).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Traduction allemande de Otto Schönberger, Stuttgart, Reclam, 2002 (ISBN 3-15-009763-0).
  2. (de) von Christian Dueblin, « Bettina Eichin über ihr Leben, ihr Kunstverständnis und ihre Skulpturen », sur Xecutives.net, (consulté le 27 octobre 2019).
  3. Francine Prose, Brigitte Jakobeit, Susanne Höbel, La vie des muses.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]