Muscle intercostal interne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Muscle intercostal interne
Nom latin
Mm. intercostales interniVoir et modifier les données sur Wikidata
Antagoniste

Les muscles intercostaux internes (ou intercostaux moyens) sont un groupe de muscles squelettiques situés entre les côtes. Ils sont au nombre de onze de chaque côté. Ils débutent de manière antérieure au sternum, dans les espaces intercostaux entre les cartilages des vraies côtes, et aux extrémités antérieures des cartilages des fausses côtes. Ils se poursuivent vers l'arrière aussi loin que les côtes, à partir desquelles de fines aponévroses (membranes intercostales postérieures) les relient à la colonne vertébrale.

Structure[modifier | modifier le code]

Leurs fibres sont également dirigées obliquement, mais passent dans une direction opposée à celles des muscles intercostaux externes.

Ce sont des muscles d'expiration. En expirant, les parties interosseuses des muscles intercostaux internes (la partie du muscle située entre la partie osseuse des côtes supérieures et inférieures), dépriment et rétractent les côtes, comprimant la cavité thoracique et expulsant l'air. Les intercostaux internes, cependant, ne sont utilisés que dans l'expiration forcée telle que la toux ou pendant l'exercice et non dans la respiration détendue. Les muscles intercostaux externes, et la partie intercartilagineuse des muscles intercostaux internes, (la partie du muscle qui se trouve entre la partie cartilagineuse des côtes supérieures et inférieures), sont utilisées pour l'inspiration, en aidant à élever les côtes et en élargissant la cavité thoracique[1].

Images supplémentaires[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Cet article comprend du texte dans le domaine public issu de la 20e édition de Gray's Anatomy (1918).