Muscle gracile

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Muscle gracile
Muscle gracile.png
Nerf
Rameau antérieur du nerf obturateur (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Actions
Adduction de la hanche (d), flexion du genou (d), rotation interne du tibia au niveau du genou (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Nom latin
M. gracilisVoir et modifier les données sur Wikidata
MeSH
D000071976Voir et modifier les données sur Wikidata
TA98
A04.7.02.030Voir et modifier les données sur Wikidata
TA2
2635Voir et modifier les données sur Wikidata
FMA
43882Voir et modifier les données sur Wikidata
Le muscle gracile; portion supérieure.

Le muscle gracile (Musculus gracilis) ou muscle droit interne de la cuisse est un muscle appartenant à la loge médiale de la cuisse.

Description[modifier | modifier le code]

  • Insertion proximale: il s'insère sur la face antérieure du pubis et sur le tiers interne du bord inférieur de la branche ischio-pubienne.
  • Trajet: formé d'abord, sur 3 à 4 cm, d'un tendon, il se transforme en un muscle aplati s'étendant du pubis au tibia sans s'insérer sur le fémur en longeant le bord interne de la cuisse.
  • Insertion distale: il s'insère sur la partie supérieure de la face médiale du tibia, en arrière du muscle sartorius et au-dessus du muscle semi-tendineux. Ces trois muscles forment les muscles de la patte d'oie.

Innervation[modifier | modifier le code]

Il est innervé par une branche superficielle du nerf obturateur.

Vascularisation[modifier | modifier le code]

Il est vascularisé par trois rameaux de l'artère fémorale

Action[modifier | modifier le code]

Il est:

  • adducteur et rotateur interne de la cuisse.
  • fléchisseur accessoire et rotateur interne du genou.

Galerie[modifier | modifier le code]