Muséum d'histoire naturelle Henri-Lecoq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Muséum d'histoire naturelle.
Muséum d'histoire naturelle Henri-Lecoq
Logo-museum henri lecoq.png
Informations générales
Type
musée intercommunal
Visiteurs par an
30 118 (2012)
22 822 (2013)
24 122 (2014)[1]
Site web
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Muséum d'histoire naturelle Henri-Lecoq
15, rue Bardoux
63000 Clermont-Ferrand
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Clermont Auvergne Métropole

(Voir situation sur carte : Clermont Auvergne Métropole)
Point carte.svg

Le muséum d'histoire naturelle Henri-Lecoq est un musée d'histoire naturelle fondé en 1873 et situé à Clermont-Ferrand dans le Puy-de-Dôme. Il porte le nom du naturaliste Henri Lecoq, dont le legs à la ville de Clermont-Ferrand forma la base des collections du musée. On y trouve de riches collections dans différents domaines.

Façade du musée

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce musée a été officiellement inauguré en 1873. Henri Lecoq légua sa collection à la ville de Clermont-Ferrand qui, achetant son hôtel particulier, en fit un musée.

Collections[modifier | modifier le code]

Botanique[modifier | modifier le code]

Le département de botanique conserve plus de 200 000 représentants du monde végétal[2], avec en particulier :

  • un herbier constitué de plus de 150 000 parts, dont l'herbier Lecoq[3]
  • une collection de graines
  • une collection de pollens
  • des modèles de poires en plâtre du XIXe siècle et de modèles de champignons

L'herbier du Musée Lecoq est conservé avec les Herbiers Universitaires de Clermont-Ferrand, qui comprennent plus de 430 000 parts et représentent la 3e collection universitaire française[4].
Ces herbiers ne sont pas accessibles au public.

Géologie[modifier | modifier le code]

Grande collection de roches et de minéraux, dont une collection de roches volcaniques de la région, et une collection de pierres précieuses et semi-précieuses.

Paléontologie[modifier | modifier le code]

Collection de fossiles, de la région et d'ailleurs.

Zoologie[modifier | modifier le code]

Plus de 300 000 représentants du monde animal d'Auvergne et d'ailleurs, avec en particulier[5] :

  • de nombreux animaux naturalisés et présentés dans leur habitat naturel dans les salles du musée, pour les Vertébrés
  • environ 200 000 insectes dans les collections
  • une collection de malacologie d’environ 100 000 coquilles

Le Muséum d'histoire naturelle conserve la collection de Pierre-Louis Duclos, acquise en 1854 par Henri Lecoq, constituée de 80 000 spécimens provenant du monde entier et représentant tous les groupes de mollusques.

Histoire des sciences et techniques[modifier | modifier le code]

Collections d'instruments scientifiques et techniques ayant fait partie de collections de grands savants.
Le musée conserve notamment une pascaline inventée par Blaise Pascal qui fut la première machine de l'histoire du calcul mécanique[6] ainsi que la seule machine à calculer opérationnelle au XVIIe siècle[7].

Patrimoine écrit et graphiques[modifier | modifier le code]

Ouvrages historiques, planches, cartes et archives.

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Chiffres de fréquentation du muséum (2001-2014)[1]
2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
24 420 18 917 16 647 22 323 26 480 28 729 27 089 27 753 25 841 25 894 17 513 30 118 22 822 24 122

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Marguin, Histoire des instruments et machines à calculer, trois siècles de mécanique pensante 1642-1942, Hermann, (ISBN 978-2-7056-6166-3)
  • Marie-Françoise Faure, « Au Muséum d'histoire naturelle : la collection malacologique d'Henri Lecoq », La Lettre de l'AM'A (Les Amis des Musées d'art et d'archéologie de Clermont-Ferrand), no 20, 2009-2010.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :