Musée royal d'art moderne à Bruxelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un musée image illustrant la Région de Bruxelles-Capitale
Cet article est une ébauche concernant un musée et la Région de Bruxelles-Capitale.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Musée royal d'art moderne
Informations géographiques
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Ville Bruxelles
Adresse Place Royale 1-2, 1000 Bruxelles
Coordonnées 50° 50′ 31″ nord, 4° 21′ 29″ est
Informations générales
Collections Art de la fin du XVIIIe siècle à la période contemporaine
Informations visiteurs
Site web www.fine-arts-museum.be

Géolocalisation sur la carte : Bruxelles

(Voir situation sur carte : Bruxelles)
Musée royal d'art moderne

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Musée royal d'art moderne

Le Musée royal d'art moderne de Bruxelles conserve des œuvres de la fin du XVIIIe siècle jusqu'à la période contemporaine : peintures, sculptures et dessins. Il se situe dans la continuation logique de l'évolution artistique qui débute au Musée royal d'art ancien voisin. Ils font partie des Musées royaux des beaux-arts de Belgique.

Polémique[modifier | modifier le code]

Le musée d'art moderne a fermé ses portes « définitivement » le malgré une vive opposition d'un nombreux public[1] et d'artistes belges et étrangers. Le directeur du musée, Michel Draguet, a décidé unilatéralement d'en faire un musée XIXe siècle[2].

Cependant, le 1er février 2012, à l'issue d'une réunion avec le collectif musée sans musée, Paul Magnette, ministre fédéral de la Politique scientifique, a déclaré vouloir rendre les collections du musée d'art moderne et contemporain de Bruxelles à nouveau accessibles au public en 2013[3]. Mais, fin 2013, aucun musée d'art moderne ou contemporain n'est prévu à Bruxelles.

Le musée est finalement remplacé par le musée Fin de siècle[4], inauguré le 6 décembre 2013.

Collections[modifier | modifier le code]

Citation[modifier | modifier le code]

« Je suis un ami de Michel Draguet et je l’ai en quelque sorte formé, mais je regrette sa décision de fermer le musée pour lequel je m’étais battu vingt ans. Il a agi, je crois, dans la précipitation et l’enthousiasme pour de nouvelles idées. Il a peut-être espéré susciter une telle réaction qu’on déciderait vite d’une autre implantation. Mais cela me rend d’autant plus triste que d’autres solutions étaient possibles. Il y a de vastes espaces dans les extensions du musée d’art ancien, qui restent vides, faute d’être désamiantées par la Régie des bâtiments. On aurait pu y placer la Collection Gillion Crowet et faire là les travaux nécessaires, gardant le musée d’art moderne dans l’espace imaginé par Roger Bastin. »

— par Philippe Robert-Jones qui dirigea longtemps le musée des beaux-arts de Bruxelles[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tous les premiers mercredis du mois à treize heures, de nombreuses personnes se réunissaient à l'entrée du musée afin de manifester leur mécontentement, et cela entre février 2011 et février 2012.
  2. Vous ne verrez plus ce Bacon sur le site archives.lesoir.be
  3. Paul Magnette veut que les œuvres d'art moderne soient à nouveau accessibles au public
  4. Musée Fin de siècle sur le site des Musées royaux des beaux-arts de Belgique
  5. On a fait une erreur de fermer le musée d’art moderne La Libre Belgique, 21 novembre 2013