Musée préfectoral

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le musée préfectoral est une innovation postérieure à la Seconde Guerre mondiale au Japon. Ces musées ont tendance à être grands et certains sont plus réputés pour leur architecture que pour les collections qu'ils détiennent. Étant donné que ces institutions sont d'origine récente, leurs collections ont tendance à ne pas contenir de pièces d'art ancien du Japon. L'art de l'ère Meiji et du XXe siècle, avec l'accent mis sur l'art local, tend à dominer les collections. Les musées préfectoraux accueillent des expositions de collections de Tokyo, bien que ces expositions ont tendance à être consacrées à l'art contemporain.

Parmi les exemples de musées préfectoraux, on compte :

Le fameux architecte Kunio Maekawa a conçu le musée préfectoral d'art de Kumamoto à Kumamoto ainsi que le musée préfectoral de Saitama à Ōmiya.

Certains musées préfectoraux sont spécialisés dans un aspect de la culture locale. Le musée préfectoral d'art de Nagasaki en est un exemple. Il abrite une collection de peintures de l'école de Nagasaki.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source de la traduction[modifier | modifier le code]