Musée naval de Québec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée naval de Québec
Musée naval de Québec.jpg

Musée naval de Québec

Informations générales
Ouverture
Site web
Localisation
Pays
Commune
Adresse
170, rue Dalhousie, Québec
Coordonnées
Localisation sur la carte du Canada
voir sur la carte du Canada
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Québec
voir sur la carte du Québec
Red pog.svg

Le Musée naval de Québec ou Musée naval Stanislas-Déry[1] est un musée de Québec ayant pour mission de « conserver et communiquer l’histoire navale du Saint-Laurent et de la Réserve navale du Canada pour des fins de recherche, d’éducation et de conscientisation[2] ». Il est situé au Vieux-Port, au 170, rue Dalhousie.

Historique[modifier | modifier le code]

Le lieutenant Stanislas Déry à bord de la corvette HMCS St. Thomas en 1944

Le Musée naval de Québec a ouvert ses portes en 1995, et est la propriété de la Réserve navale du Canada et sous la direction de son commandant. Disposant initialement d'un employé à temps partiel, la Réserve navale emploi maintenant deux employés de la fonction publique ainsi que plusieurs contractuels et réservistes affectés au musée. De quelques artefacts, la collection du musée en compte maintenant plusieurs milliers à Québec et des dizaines de milliers d’autres ailleurs au Canada dans les 24 unités de la Réserve navale entre Terre-Neuve et la Colombie-Britannique.

Parti de zéro, le musée est maintenant une référence nationale en matière de recherches en histoire navale et il fait aussi office de pionnier en matière de muséologie militaire en développant une approche inédite et révolutionnaire dans son domaine. Une approche qui soutient que les musées militaires doivent être des acteurs engagés dans la société en conscientisant la population aux impacts des guerres et à l’importance des valeurs de paix. Le musée s’est donc doté d’une mission audacieuse et avant-gardiste, endossée par la Réserve navale du Canada au sein de la Marine et des Forces canadiennes.

« La mission du Musée naval de Québec est d'acquérir et de collectionner les témoins matériels et immatériels de la Réserve navale du Canada et de l'histoire navale du Saint-Laurent; de conserver et communiquer ces témoins à l'humanité pour des fins de recherche, d'éducation et de délectation; et, par le biais de ses recherches historiques, de servir la société en la conscientisant aux impacts des guerres et aux valeurs pacifistes[3]. »

Projets et expositions[modifier | modifier le code]

Le Musée naval de Québec a choisi l’année 2010 pour se lancer résolument dans l’arène des musées les plus appréciés et les plus visibles de la ville et de la région de Québec.

Caronade anglaise (1805)

Au fil des ans, par ses recherches et ses partenariats, le musée avait principalement réalisé ses actions de diffusion en collaboration avec d’autres institutions. Il s’était ainsi doté d’une solide réputation en matière d’histoire navale par l’obtention de plusieurs distinctions dont, en 2004 avec le Musée de la Gaspésie, du prix d’excellence de l’association des musées canadiens pour l’exposition itinérante Impacts 1942-1944; la bataille du Saint-Laurent[4] et, en 2007 du prix multimédia et audiovisuel Télé-Québec, avec le Musée maritime du Québec, pour l’exposition virtuelle Pirates ou corsaires, à l’abordage sur le Saint-Laurent[5]. Au cours de l’année 2008, le musée a aussi réalisé l’exposition Le Réfectoire dans ses murs[6] (la première exposition au Canada alliant art contemporain et histoire navale) en plus de collaborer avec la Garde côtière canadienne (exposition Passages), le Port de Québec au Bassin Brown (exposition Bleu de mer, Blanc d’ivoire), les musées militaires de Québec (exposition Par l’eau et dans la pierre) et avec Croisières AML (exposition Panoramas militaires).

Modèle réduit du destroyer HMCS St. Laurent
Modèle réduit de la goélette de guerre Swallow et sabre d'abordage

En 2008 toujours, le musée fut aussi un partenaire proche du premier Rendez-vous naval de Québec. Chaque fois, le musée fournissait ses compétences mais demeurait en retrait du point de vue de la visibilité. En 2010, année du centenaire de la Marine canadienne, le musée a considéré qu’il était opportun de se dévoiler à la population et de proposer une nouvelle exposition permanente qui permettrait de renouveler la pratique en muséologie militaire tout en présentant, pour la première fois, une rétrospective complète de l’histoire navale du Saint-Laurent. Associée à la réalisation de son exposition permanente, le musée a aussi créé une exposition itinérante pancanadienne retraçant les 100 ans de la Marine. Enfin, et ce n’est pas le moindre, afin de se doter d’une nouvelle visibilité, le musée fut le présentateur officiel de la seconde édition du Rendez-vous naval de Québec (un investissement de 50 000 $) tenu du 3 au 6 juin 2010 et qui a attiré près de 100 000 visiteurs. La conjonction de sa volonté de visibilité, de l’anniversaire de la Marine et de la seconde édition du Rendez-vous naval de Québec fut ainsi le déclencheur de ses réalisations dignes de mention.

Exposition permanente[modifier | modifier le code]

L'exposition permanente Méandres, mémoires du Saint-Laurent en guerre retrace l'histoire du fleuve Saint-Laurent depuis les établissements amérindiens jusqu'à la Seconde Guerre mondiale[7].

Il représente 7 années de recherches en histoire du Saint-Laurent et de la Réserve navale[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En l'honneur du vétéran Stanislas Déry, principal donateur du Musée
  2. Site officiel
  3. Notre mission
  4. Impacts 1942-1944
  5. Pirates ou corsaires ?
  6. Le Réfectoire
  7. Espace Ah!
  8. Méandres

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]