Musée national du costume de Grand-Bassam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Musée national du costume de Grand-Bassam
Musée National du costume de Grand Bassam 2.jpg
Le musée en mars 2020.
Informations générales
Visiteurs par an
19 000 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Bâtiment
Protection
Partie d'un site du patrimoine mondial UNESCO (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Adresse
Coordonnées

Le musée national du costume de Grand-Bassam (MNCGB) est un musée d’État situé à Grand-Bassam, en Côte d'Ivoire. Ce lieu a servi de bureaux aux gouverneurs de la Côte d'Ivoire qui s'y sont succédé entre 1893 et 1902.

Historique[modifier | modifier le code]

Le musée est situé dans l’ancien palais du gouverneur, premier siège de la colonie de Côte d’Ivoire. La mairie et la préfecture sont également situées dans cette parcelle[1]. Ce lieu a été reconverti en musée par arrêté ministériel n°003 du 30 avril[2] 1981[3].

Palais du gouverneur[modifier | modifier le code]

L’ancien palais du gouverneur est situé sur une grande parcelle limitée au sud par le boulevard Treich-Laplène et au nord par le boulevard Bonhoure. Il a servi de lieu de fonction aux quatre premiers gouverneurs de la colonie de Côte d'Ivoire: Louis Gustave Binger (1893-1896), Eugene Bertin (1896), Louis Moutet (1896-1898) et Henry Charles Roberdeau (1898-1902).

Construction[modifier | modifier le code]

Le palais est construit à l’aide d’élément préfabriqués livrés en , en particulier des poutres et poutrelles métalliques, se basant sur un bâtiment préexistant datant de 1849[4]. En 1895, le bâtiment, composé d’un soubassement de deux mètres qui sert d’entrepôt, d’un rez-de-chaussée surélevé et d’un étage, est entouré d’une véranda soutenue par des petites colonnes métalliques de quatre travées sur les façades latérales et de six travées sur les façades nord et sud. Des escaliers droits relient les étages dans l’épaisseur de la véranda qui fait le tour du bâtiment[3]. Quelques années après sa construction, la structure métallique extérieure est enrobée de maçonnerie pour la protéger de la corrosion marine. Un nouvel escalier est alors réalisé sur la façade sud[3]. Sur les façades longitudinales, l’axe central est marqué par une colonne, rendant impossible la mise en place d’une entrée centrale. La colonne axiale du rez-de-chaussée est donc plus tard supprimée et remplacée par une arcade centrale devant laquelle est construit l’escalier à double rampe actuel[3].

Restauration[modifier | modifier le code]

En 1900, une épidémie de fièvre jaune frappe la ville de Grand-Bassam. La capitale de la colonie est transférée à Bingerville et le palais du gouverneur tombe en désuétude. Cependant, cette bâtisse fait l'objet d'une réhabilitation en 1976 grâce à un fonds de la coopération française[5]. Après une restauration de 1977 à 1980, le palais est reconverti en musée par arrêté ministériel le à l’initiative du ministre de la culture et de l’information de l’époque, Bernard Dadié[6],[7]. Le musée national du costume ouvre en 1980, mais n’est officialisé que par l’arrêté ministériel no 003 du [8]. Il est ensuite contraint à fermer temporairement en 1986, 1992 et 1998 à cause de problèmes d‘entretien des collections[8].

Musée actuel[modifier | modifier le code]

Pièce de parures traditionnelles

Le musée a rouvert ses portes en 2004, et est dirigé par Tizié Bi Koffi depuis 2010[8],[9]. En 2012, il met en place une politique en faveur des expositions temporaires au détriment des expositions permanentes, afin d’accroître la durée de vie des collections[8]. L’ancien palais du gouverneur est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2012 comme « patrimoine exceptionnel »[10]. Il est membre du Conseil international des musées depuis 1987[9]. En 2014, la fondation MTN fait un don de 18 millions de francs CFA sous forme de matériel et travaux de peinture pour faciliter la classification, le rangement et la conservation des pièces du musée, et améliorer les conditions de travail du personnel[11]. La même année, le musée est lauréat de la compétition annuelle du Fonds de l’ambassadeur des États-Unis pour la préservation de la culture, et reçoit à ce titre un chèque de 21 millions de francs CFA (34 600 dollars américains) le [12].

En 2020, le musée ferme ses portes en raison de la pandémie du covid-19. Il les rouvre officiellement en août 2020 lors d'une exposition à la mémoire du styliste ivoirien Éloi Sessou[13].

Collection[modifier | modifier le code]

Un masque guéré exposé au musée.

Le musée s'étend sur plus de 4 000 m2 et présente plus de 1 137 objets en 2017[14], qui couvrent toutes les zones géographiques et culturelles de Côte d'Ivoire[15]. La collection est constituée de costumes ivoiriens, de parures, de maquettes d’habitats traditionnels, de masques danseurs en miniature et en taille réelle, de photographies ethnologiques et coloniales, de publications et autres documents écrits[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Unesco, Proposition d'inscription de la ville historique de Grand-Bassam sur la liste du Patrimoine mondial, , 70 p. (lire en ligne [PDF]), p. 20-21.
  2. « MUSEE NATIONNAL DU COSTUME DE GRAND-BASSAM », sur www.mncgb.org (consulté le )
  3. a b c et d Unesco, Proposition d'inscription de la ville historique de Grand-Bassam sur la liste du Patrimoine mondial, , 70 p. (lire en ligne [PDF]), p. 20-21.
  4. « Musée National du Costume - Grand-Bassam », sur www.cotedivoiretourisme.ci (consulté le ).
  5. « Rezo-Ivoire .net | le musee national du costume », sur rezoivoire.net (consulté le )
  6. « Musée national du costume de Grand-Bassam », sur www.mncgb.com (consulté le ).
  7. « Grand-Bassam Le musée des costumes ou l’histoire de la mode ivoirienne », sur cotedivoirenews.info, (consulté le ).
  8. a b c et d « Culture : Musée national du costume de Grand-Bassam / Tout bouge, tout change ! », sur Abidjan.net, (consulté le ).
  9. a b et c Teslim Olagboye, « Musée National des Costumes », sur civ.abidjan.net (consulté le ).
  10. Kacou Firmin Randos Andih, « Quartier France de Grand-Bassam : les enjeux de la sauvegarde d'un patrimoine mondial menacé », Revue Espace Géographique et Société Marocaine, no 32,‎ , p. 83-105 (lire en ligne [PDF]), p. 99.
  11. Antoine Mian Bi Sehi, « Art & Culture : la Fondation MTN vient en aide au Musée National du Costume de Grand-Bassam », sur TICEDUFORUM, (consulté le ).
  12. « Musée du costume de Grand-Bassam : l’ambassade des Etats-Unis offre 21 millions », sur Abidjan.net, (consulté le ).
  13. Top Visages, « Eloi Sessou est au Musée du costume de Grand-Bassam », sur Top Visages, (consulté le )
  14. Anthony Niamke, « Musée : Costumes de roi à l’honneur. », sur journaldufaso.com, (consulté le ).
  15. « Grand Bassam: Le musée du costume a enregistré plus de 14 000 visiteurs en 2016. », sur GéoAfriqueMédias.cg, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]