Musée national du Costa Rica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Musée national du Costa Rica (Museo Nacional de Costa Rica en espagnol) se trouve dans la ville de San José.  Il a été créé le 4 mai 1887 sous l'administration du président Bernardo Soto Alfaro. L'emplacement du musée se trouve à l'ancienne Caserne Bellavista, devenue musée lors de l'abolition de l'armée comme institution permanente.

Le musée propose entre autres des salles d'exhibition, des ateliers, des conférences, des matériaux informatifs, ainsi que des visites guidées.

Les origines du Musée national[modifier | modifier le code]

L'idée d'un Musée national au Costa Rica surgit sous la présidence de Juan Rafael Mora Porras dans les années 1850.  À cette époque, ce furent les français Louis Chéron et Adolphe Marie, proches du président, qui suggérèrent la création d'un musée, ainsi que d'un jardin botanique à San José. Bien que Chéron fit une proposition officielle, c'est finalement en mai 1887, sous la présidence de Bernardo Soto Alfaro, que se créé le Musée national avec pour mission de doter le pays d'un établissement public pour classifier et étudier la nature, comme des créations artistiques.

Depuis ses débuts, le musée s'orienta vers la recherche scientifique, l'éducation, l'exhibition et la défense du patrimoine culturel et naturel. Ce travail fut entre les mains des personnages aujourd'hui distingués au niveau national tels qu'Anastasio Alfaro, Henri Pittier, Pablo Biolley, José Cástulo Zeledón, Adolfo Tonduz, María Fernández de Tinoco et José Fidel Tristán.

À travers son histoire, le musée occupa les suivantes installations, dont les trois premières n'existent plusː

  • De 1887 à 1896, à l'Université de Santo Tomas
  • De 1896 à 1903,  aux jardins du Labyrinthe, dans le Sud de San José
  • De 1903 à 1949, dans les anciens bâtiments du Lycée du Costa Rica, où aujourd'hui se trouve l'édifice de la Sécurité Sociale
  • Depuis 1950 jusqu'à nos jours, le Musée national siège dans les installations de l'ancienne Caserne Bellavista.

La Caserne Bellavista[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, le terrain où se trouve aujourd'hui le Musée National, était destiné à la production de café. L'État acquit la propriété pour construire une caserne en 1917.  Les travaux terminèrent sous la gestion du président Cleto González Víquez (1928 – 1932). La Caserne Bellavista fonctionna comme un dépôt d'armes, ainsi que comme centre de formation militaire.

Le 1º décembre 1948, le gouvernement décréta l'abolition de l'armée, et en 1950 le musée prit possession des lieux pour les aménager en salles d'exhibition.

Expositions[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Histoire Precolombienne

C'est une collection de 800 objets, comme des pointes de flèche, metates, vases, enfouissements, colliers, et autres engins de décor personnel et ceremonial, en des matériels comme céramique, pierre, or, jade et os; ils montrent la forme de vie des cultures avant l'arrivee des européens. Dans un parcours chronologique, depuis les 12 mil ans à.C. Jusqu'à l'arrivée des espagnols, 1500 ans d.C., on aperçoit les changements économiques, socio-politiques et religieux des sociétés qu'ont habité le territoire national.

Or Indigène

Dans cette salle on aperçoit la vision spirituelle des indigènes pour l'or et les techniques utilisées dans l'élaboration des pièces d'art qui représentent des animaux, des figures de chamans en miniature et des objets de décor personnel et de distinction de rang.

Histoire Patrie

Cet espace présente une synthèse du développement du Costa Rica, depuis l'arrivée des espagnols jusqu'à l'actualité.  Photographies, dessins et objets historiques font souvenir l'époque colonial, l'indépendance, l'apport social et économique du café, de la banane et du chemin de fer, entre autres thèmes.

Maison Coloniale

Cet espace est composé d'une chambre et une salle à manger dans une maison colonial. La structure est originale d'une maison de la province du Guanacaste.

De la Caserne au Musée

Dans cet espace se trouvent les anciennes cellules de la Caserne Bellavista, avec les graffitis écrits par les mêmes prisonniers pendant les années 1940.  on peut aussi constater les bains et les services sanitaires utilisés par les troupes de l'époque.

Maison des Commandants

C'est une exhibition en soi même, composée de deux maisons qui montrent la beauté patrimoniale et architécturale de la ville de San José.  Elles ont été bâties entre la fin du XIXe siècle et début XXe.  Pendant l'époque de la Caserne Bellavista, elles ont été habitées par le premier et le deuxième commandant.  L'espace est souvent utilisé pour des expositions temporelles.

Salles d'Exhibition Temporelle

Le Musée national compte avec trois salles pour des exhibitions temporelles de peinture, sculpture, histoire et biodiversité, entre autres.

Collections[modifier | modifier le code]

Art Religieux

Le Musée National compte avec une grande variété de collections, fruit des projets de recherche et les donations.

Histoire Naturelle

  • Le Herbier National réunit 220000 specimens, entre champignons, lichens, algues, fougères et plantes supérieures.
  • La collection ornitologique de 10000 exemplairesest composée par des peaux, squelettes et nids.
  • La collection entomologique compte plus de 19000 exemplaires de papillons diurnes et plus de 12000 exemplaires d'autres groupes, comme scarabées, guêpes, mouches, et d'autres groupes moins nombreux.
  • La collection de mammifères comprend des peaux et des cránes, des peaux seules et des cránes sans peau; avec 2000 specimens qui représentent 65% de la faune costaricienne.
  • La collection géologique réunit plus de 17000 exemplaires, entre fossiles, roches, minérales et mollusques.

Archéologie

  • Les collections se sont conformé grâce aux recherches dans ce champ, réalisés par des scientifiques nationaux et des étrangers. Elle comprend des engins complets et des fragments de céramique; des restes de faune, de flore, metallurgie (cuivre et or), ainsi que des restes humains. Il y a plus de 7500 caisses de matériel précis.
  • Collection recuperée du vandalisme composée du matériel qui provient des marchands qu'essaient de vendre des pièces archéologiques illégalement et de livraisons remontants à des collectionneurs. 30.000 exemplaires environ qui incluent de la céramique, de l'or, du cuivre, du jade, des coquille, des os, du bois et de la resine.

Histoire

La collection historique est composée par plus de 33000 pièces qui reflètent le quotidien de notre société, son développement artistique, scientifique, technique et culturel. Elle comprend des biens immobiliers (fragments de structures ou bâtiments) et des biens mobiliers comme des objets personnels, de communication, de transport, ceremoniaux, des meubles, des documents, des outils et des équipes, numismatique et philatélie.

Services spécialisés[modifier | modifier le code]

Les champs de recherche et de manipulation des collections offrent des services spéciaux pour des étudiants et des chercheurs.

Département d'Histoire Naturelle

  • Visites guidées aux collections pour des groupes organisés.
  • Consultation du matériel des collections pour des chercheurs.
  • Consultation à des spécialistes en botanique, entomologie (insectes), ornitologie (oiseaux), mastozoologie (mammifères) et geologie (fossiles, roches, minérales).
  • Soutien pour identifier matériel botanique, zoologique et géologique.

Département de Protection du Patrimoine

  • Attention au dénonciations par commerce, déplacement ou exportation de biens archéologiques.
  • Vérification de l'authenticité des objets par sollicitude des autorités judiciaires ou institutions de l'État.
  • Autorisations pour l'exportation de reproductions precolombiennes et modernes.
  • Consultation technique et professionnelle dans le champ du Patrimoine National Archéologique en cas de de rapatriements, résolution alterne de conflits et émission de critère spécialisé.
  • Registre de collections archéologiques privées, ainsi que les démarches de Registre Public du Patrimoine National Archéologique.

Département d'Anthropologie et Histoire

  • Il répond aux dénonciations par destruction d'endroits archéologiques.
  • Evalations judiciaires en cas de destruction ou altération d'endroits archéologiques.
  • Consultations aux archives de recherches archéologiques, anthropologiques et historiques.
  • Consultations à la base d'endroits archéologiques (caractéristiques, plans, rapports, photographies et les collections associées).

Programme des Musées Régionaux et Communautaires

  • Conseil technique et juridique à des musées pendant le procès de création, développement et/ou fonctionnement des mêmes.
  • Conseil dans l'élaboration et/ou création de matériel graphique et image institutionnelle.
  • Formations liées à la museologie et le patrimoine culturel de notre pays.