Musée national de Bosnie-Herzégovine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée national de Bosnie-Herzégovine
National Museum of Bosnia and Herzegovina (6042816101).jpg
Vue du musée
Informations générales
Type
National
Ouverture
Site web
Bâtiment
Protection
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Zmaja od Bosne, 3
Coordonnées
Localisation sur la carte d’Europe
voir sur la carte d’Europe
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Bosnie-Herzégovine
voir sur la carte de Bosnie-Herzégovine
Red pog.svg

Le musée national de Bosnie-Herzégovine est situé en Bosnie-Herzégovine, sur le territoire de la Ville de Sarajevo. Il a été créé en 1888.

Le bâtiment du musée, construit en 1850 et agrandi en 1913 selon des plans de l'architecte Karel Pařík, est inscrit sur la liste provisoire des monuments nationaux de Bosnie-Herzégovine[1].

Sa bibliothèque contient plus de 162 000 volumes.

Depuis décembre 2012, le musée est fermé[2], faute de fonds publics pour entretenir les collections et payer les employés. Malgré tout, une cinquantaine d'entre eux, conservateurs, anciens gardiens et jardiniers, viennent, chaque jour, pour l'entretenir.

Le musée a rouvert en septembre 2015 suite à une donation américaine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Architecture[modifier | modifier le code]

Le musée constitué de plusieurs ailes est de style austro-hongrois.

Le musée vu depuis la tour Avaz

Collections[modifier | modifier le code]

Le musée est constitué de différentes ailes abritant un département d'archéologie, un département d'histoire naturelle et un département d'ethnologie. La pièce la plus connue du musée est une Haggadah, un livre juif du XIVe siècle, richement illustrée. Mais le musée contient surtout les traces du passé commun de l'actuelle Bosnie-Herzégovine : traces de la culture de l'Illyrie, ce royaume antique des Balkans, et panorama empaillé - dans les collections d'histoire naturelle - de la faune et de la flore du pays. Dans le jardin botanique, des stećci (voir illustration), larges tombes chrétiennes médiévales, côtoient des sépultures musulmanes plus tardives.

Un stećak dans la cour musée

Activités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :