Musée du transport urbain bruxellois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Musée du transport urbain bruxellois (MTUB)
Logo MTUB 2014.jpg
Image dans Infobox.
Informations générales
Type
Musée des transports (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Ouverture
Gestionnaire
Surface
4 500 m2
Site web
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Avenue de Tervueren 364b, 1150 Woluwe-Saint-Pierre
Coordonnées
Localisation sur la carte de Bruxelles
voir sur la carte de Bruxelles
Red pog.svg

Le musée du transport urbain bruxellois (MTUB) ou musée du tram est installé dans le dépôt classé de Woluwe-Saint-Pierre le long de l’avenue de Tervueren à Bruxelles.

L'essor des tramways à Bruxelles[modifier | modifier le code]

Après avoir construit la première gare de chemin de fer du continent, en 1835, la ville a également joué un rôle précurseur dans le domaine des transports urbain sur rail[1]. Les premières voitures omnibus à traction chevaline, ont fait leur apparition à Bruxelles vers 1860, époque de rapide développement urbain en dehors des anciennes limites de la ville à la suite de l’abolition de l’octroi. Dès 1866, la ville concède la première ligne de tramway sur rails à traction chevaline, dit "tramway américain" à la compagne Belgian Street Railways. Cette première ligne permet de se rendre de l’église Sainte-Marie de Schaerbeek au Bois de la Cambre en empruntant la rue Royale et la toute nouvelle avenue Louise. Dix ans plus tard, la ville possède déjà une vingtaine de lignes sur rails vers les faubourgs, alors que Paris n’en possède encore qu’une seule. Ce n’est que vers 1900 que les chevaux seront progressivement remplacés par des moteurs électriques[2]. On rencontrera bientôt des trams dans tous les quartiers de la ville, y compris dans les rues étroites et pentues du centre. Bien que, sous la pression de l’automobile, de nombreuses lignes de tramway aient été supprimées ou remplacées par des autobus ou des lignes de métro, le « tram » reste l’un des symboles de Bruxelles. Redevenu compétitif grâce aux parcours dits « en site propre » qui augmentent fortement sa vitesse commerciale, il redevient une alternative économique d'une part à l'automobile privée, dont le nombre sature la circulation, et d'autre part, aux grands travaux d’infrastructure de type métro.

Présentation[modifier | modifier le code]

Animé uniquement par des bénévoles, le Musée du Tram en retrace l'histoire en présentant plus de soixante véhicules datant de 1868 à 1971. On y trouve les voitures hippomobiles, les trolleybus, les fameux tramways chocolat et voitures à remorque et à alimentation par perche qui se déconnectaient régulièrement de leur câble (« Jef, de flèch is af ! », « Jef, la flèche est tombée ! »), ainsi que les autobus.

Musée du Transport Urbain Bruxellois

Le musée est ouvert pendant la saison haute (d'avril à fin septembre) chaque mercredi de 14h à 18h, ainsi que chaque samedi, dimanche et jour férié de 13h à 19h. Pendant la saison basse (d'octobre à fin mars), le Musée est ouvert chaque deuxième week-end du mois de 13h à 17h.

Lors des jours d'ouverture, les tramways historiques circulent en service régulier chaque samedi, dimanche et jour férié sur la ligne Musée du Tram - Tervuren Station, ainsi que chaque dimanche et jour férié sur les lignes Musée du Tram - Cinquantenaire et Musée du Tram - Stockel. La ligne Musée du Tram - Place Royale est également exploitée le dimanche avec des autobus anciens (ligne BM)[3].

Le Musée organise aussi le Brussels Tourist Tramway[4] (BTT). Chaque dimanche de la saison haute, il est possible de découvrir Bruxelles et son histoire en sillonnant le réseau de tramways bruxellois pendant près de 4 heures dans un tramway mis en service lors de l'Exposition universelle de 1935. Pendant le voyage, un guide bénévole assure un commentaire, fait découvrir les trésors, parfois bien cachés, de la capitale et raconte de nombreuses anecdotes à son sujet. Ces circuits sont effectués soit à l'aide d'anciens trams équipés a posteriori de pantographes, soit de trams série 7000 (PCC non articulés) qui eux ont circulé avec pantographe à l'époque où ils étaient en service à la STIB. Certains d'entre eux sont visibles sur les photos ci-dessous.

La location des salles du musée et des véhicules (tramways et autobus) est possible[5].

En plus de présenter des bus et des trams, le musée présente également des véhicules de service, notamment des camions-échelle et une voiture, mais aussi d'autres éléments en rapport avec les transports en commun, dont des plaques de destination ou une sous-station électrique.

Lignes exploitées par le musée[modifier | modifier le code]

Logo du Musée du Transport Urbain Bruxellois

Le Musée exploite trois lignes de tram et une ligne de bus[6].

Ligne de tram Musée du Tram - Tervuren Station[modifier | modifier le code]

Elle circule exclusivement sur l'avenue de Tervueren et permet de parcourir une partie du trajet de la ligne 44 du tramway de Bruxelles. La ligne passe notamment par la forêt de Soignes et rejoint son terminus situé près du musée royal de l’Afrique centrale à Tervueren (Brabant flamand).

Cette ligne circule les samedis, dimanches et jours fériés d'ouverture du musée.

Ligne de tram Musée du Tram - Cinquantenaire[modifier | modifier le code]

Elle relie le musée au Cinquantenaire en remontant l'avenue de Tervueren. Elle parcourt une partie du tronçon commun des lignes 39 et 44 de la STIB.

La ligne de tram entre le musée et le Cinquantenaire circule uniquement le dimanche et les jours fériés.

Ligne de tram Musée du Tram - Stockel[modifier | modifier le code]

Elle relie le musée à la place Dumon (Stockel) via les avenues de Tervueren, Alfred Madoux et Orban. Elle parcourt une partie du trajet de la ligne 39 de la STIB.

La ligne de tram entre le musée et Stockel ne circule que le dimanche et les jours fériés.

Ligne de bus Musée du Tram - Place Royale (ligne BM)[modifier | modifier le code]

Elle permet de découvrir en autobus historique différents quartiers entre le Musée et la Place Royale[7] (au centre-ville de Bruxelles). Elle dessert notamment le Cinquantenaire[8] (Autoworld, le musée royal de l'armée et de l'histoire militaire et le musée du Cinquantenaire), le quartier européen et le quartier des squares.

La ligne BM circule uniquement les dimanches et jours fériés en saison.

MTUB News[modifier | modifier le code]

Le MTUB News, l'actualité du musée, est publié chaque mois dans le mensuel Tram 2000.

Retro-Shop[modifier | modifier le code]

En plus de proposer des souvenirs, jouets et cartes postales, le Retro-Shop est une librairie spécialisée sur le monde des transports publics en Belgique et ailleurs[9].

Collections[modifier | modifier le code]

Hippomobile[modifier | modifier le code]

Numéro Compagnie Type Constructeur Année Remarques
2[10] Nord-Midi omnibus de pavé Heynadier 1891 reconstitution
6[11] Ch. Fer Eco. déraillable Ats Métallurgiques 1887 reconstitution / écartement de 1060 mm
7[12] Voies Fer. Bel impériable Starbuck 1868
31[13] Cie. Brésilienne ouvert Evrard 1873

Motrices[14],[15][modifier | modifier le code]

Numéro Compagnie Type Constructeur Année Remarques
346[16] Ch. Fer Eco. mixte "California" Ats Métallurgiques 1903 la caisse est une reconstitution
415[17] T.B. Tramways Bruxellois 1888 reconstitution
428 (ex-410) Ch. Fer Eco. Ats Métallurgiques 1904 la caisse est une reconstitution
830 T.B. Ats Franco-Belge 1901
984 Ats Métallurgiques 1906 reconstruction sur base de la caisse de la motrice 1295
1002[18] STIB standard Tramways Bruxellois 1938
1064 1938 pantographe non d'origine pour circulation sur le réseau de la STIB
1259 1936
1305 (ex-1291)[19] T.B. Ats Métallurgiques 1910
1376 STIB standard Tramways Bruxellois 1936 pantographe non d'origine pour circulation sur le réseau de la STIB
1428 (ex-1348)[20] T.B. Ats Métallurgiques 1923
1505 (ex-1288) STIB standard 1 agent Tramways Bruxellois 1936
1609 (ex-1050) standard modern. 1938
1753 T.B. Ats Métallurgiques 1914
1763
1930 Tramways Bruxellois 1930
4032[21] STIB STIB 1965
5001 Ats de la Dyle 1935 pantographe non d'origine pour circulation sur le réseau de la STIB
5008[22]
5016
5018 caisse prototype PCC
5025[23] T.B.
7016 STIB PCC BN / ACEC 1952
7047
7065[24] 1956
7093 1957
7126 studio BX1
7171 1971
7500[25] BN 1962 Caroline
9079[26] panto STIB 1960
9098

Remorques[27],[14][modifier | modifier le code]

Numéro Compagnie Type Constructeur Année Remarques
29[28] T.B. ouvert Ats de Godarville 1910
102[29] STIB standard Ats de Familleureux 1928-51
244 T.B. convertible Ats Franco-Belge 1897-20 la caisse est une reconstitution
301[30] ouvert Ats Métallurgiques 1901 transformation de la baladeuse 57
509 Tramways Bruxellois 1888 transformation de la baladeuse liégeoise 568
604 STIB standard modern. Ats Métallurgiques 1931-68
671 T.B. 1910
1571 BIB 1897 reconstitution
1600
2004[31] STIB standard 1929-50
2118 T.B. 1930 la caisse est une reconstitution

Motrices de service[modifier | modifier le code]

Numéro Compagnie Type Constructeur Année Remarques
2 (ex-5021) STIB dépanneuse Ats Dyle / STIB 1935-77
7 (ex-1411)[32] Tramw. Brux. / STIB 1934-70
16 (ex-1404) chasse-neige 1934-71
33 (ex-1194) transports 1934-72
46 (ex-1205) marche lente
55 (ex-1287) truck sableur 1934-62
59 (ex-3407) standard panto Tramways Bruxellois 1934
95[33] T.B. chasse-neige J.G. Brill 1904 type Barnum
261 manoeuvres < 1904 truck à butoirs SNCB
269 truck à nacelle Tramways Bruxellois 1920
272[34] benne bascullante Ateliers de Godarville 1927
Titine STIB truck rangement (flèche) STIB 1961
truck rangement (panto)

Wagons[modifier | modifier le code]

Numéro Compagnie Type Constructeur Année
110 (ex-734) STIB wagon plat STIB 1975
123 wagon à rails
127 wagon plat
129 w. haussettes 1910 (?)
131 (ex-1266) wagon citerne STIB 1973
141 wagon à rails
145 wagon raboteur
289 T.B. w. haussettes 1910 (?)

Autobus[35][modifier | modifier le code]

Numéro Compagnie Type Constructeur Année
504 AB AB6DS Brossel / Ragheno 1939
515[36] AB AB6DS Brossel / Ragheno 1950
8010[37] STIB 6500T Ragheno / Bussing 1956
8014 STIB AU 115X Van Hool / Daf 1975
8024 STIB A96DARC Brossel / Ragheno 1973
8026[38],[39] STIB A308 Van Hool 1999
8048 STIB C37 Mack / Familleureux 1957
8060 STIB Eagle 16 Bus & Car 1975
8080 STIB A98DARC Van Hool / Brossel 1957
8149 STIB A99DAR Van Hool / Brossel 1958
8164 STIB A98DARV1 Jonckheere / Brossel 1959
8246[40] STIB A98DARV1 Van Hool / Brossel 1960
8249 STIB A120/6 carrosserie "Neerman" Van Hool 1978
8303[41] STIB A98DARV2 Van Hool / Brossel 1961
8313[42] STIB A500/1 Phase 2 SP Van Hool 1991 - 99
8366 STIB 420 HA St2/1 Van Hool 1963
8399[43] STIB A500/1 Phase 2 Van Hool 1991
8403 STIB 420 HA St2/2 Van Hool 1964
8441[44] STIB 420 HA St9 Van Hool 1969
8542[45] STIB 409 AU9 Van Hool 1972
8574[38],[46] STIB SB250 Jonckheere 1999
8660 STIB 409 AU9 Van Hool / Fiat 1974
8662[38],[46] STIB A300 D3 Van Hool 1996
8685[47] STIB A300 CNG (Gaz naturel) Van Hool 1994
8815[48] STIB AG280/2 Van Hool 1985

Trolleybus[49][modifier | modifier le code]

Numéro Compagnie Type Constructeur Année
6023 STIB Brossel / ACEC / STIB 1956

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Accessibilité[modifier | modifier le code]

L'arrêt Musée du Tram se trouve juste devant le musée et est desservi par les lignes de tramways 8, 39 et 44 et les lignes d'autobus 36 et N06 de la STIB. Le Musée est accessible aux personnes à mobilité réduite (les véhicules ne le sont pas).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bruxelles - chronique d'une capitale en chantier T.1 par Thierry Demey, éditions Paul Legrain / éditions C.F.C.
  2. Dictionnaire historique des faubourgs de Bruxelles par Jean d'Osta, éditions Le Livre
  3. Voyager en vieux tram ou vieux bus..., sur le site du Musée
  4. « Présentation | Musée du Transport Urbain Bruxellois », sur trammuseum.brussels (consulté le )
  5. Locations et voyages spéciaux, sur le site du musée
  6. « Présentation | Musée du Transport Urbain Bruxellois », sur trammuseum.brussels (consulté le )
  7. « Autobus Brossel 8246 du musée du tram à la place Royale », sur www.lesrails.com, (consulté le )
  8. « Bus Brossel 8246 du musée du tram au Cinquantenaire », sur www.lesrails.com, (consulté le )
  9. « Retro-shop | Musée du Transport Urbain Bruxellois », sur trammuseum.brussels (consulté le )
  10. « Omnibus 2 (1891-1922) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  11. « Omnibus 6 (1889-1909) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  12. « Chevaline 7 (1869-1882) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  13. « Chevaline 31 (1873-1906) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  14. a et b Luc Koenot, Flash 2006, Belgique, Tram 2000, , 156 p. (ISBN 9782960060805), p120
  15. STIB, « la parade du tram - mai 2019 » Accès libre [PDF], sur https://trammuseum.brussels, (consulté le )
  16. « Tram 346 (1903-1928) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  17. « Tram 415 (1894-1904) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  18. « Tram 1002 (1934-1973) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  19. « Tram 1305 (1910-1937) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  20. « Tram 1348 (1914-1960) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  21. « Tram 4032 (1963-1979) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  22. « Tram 5008 (1935-1976) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  23. « Tram 5025 (1935-1976) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  24. « Tram 7065 (1956-2008) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  25. « Tram 7500 (1962-2010) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  26. « Tram 9079 (1960-1980) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  27. « Collection – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  28. « Baladeuse 29 (1910-1931) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  29. « Remorque 102 (1927-1973) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  30. « Baladeuse 301 (1901-1930) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  31. « Remorque 2004 (1929-1973) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  32. « Dépanneur 7 (1970-1995) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  33. « Tram 95 (1904-1975) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  34. « Tram 272 (1927-1976) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  35. Luc Koenot, Thierry Hamal et Stefaan Justens, Flash 1996, Belgique, Tram 2000, , p. 147
  36. « Autobus 515 (1950-1964) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  37. « Bruxelles, Ragheno # 8010 », sur busphoto.eu (consulté le )
  38. a b et c « Bruxelles, Van Hool A308 # 8026; Bruxelles, Jonckheere Premier SB250 # 8574; Bruxelles, Van Hool A300 # 8662 — Photo », sur busphoto.eu (consulté le )
  39. « Bus STIB-MIVB à Bruxelles - photo 2052 », sur Lesrails.com (consulté le )
  40. « Autobus BROSSEL (1960-1975) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  41. « Autobus 8303 (1961-1977) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  42. « Bruxelles, Van Hool A500 # 8313 », sur busphoto.eu (consulté le )
  43. « Autobus 8399 (1991-2010) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  44. « Autobus 8441 (1969-1984) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  45. « Bruxelles, Van Hool 409AU9 # 8542 », sur busphoto.eu (consulté le )
  46. a et b « Musée du Tram -... - Musée du Tram - Trammuseum.brussels », sur www.facebook.com (consulté le )
  47. « Bruxelles, Van Hool A300 CNG # 8685 », sur busphoto.eu (consulté le )
  48. « Autobus articulé 8815 (1985-2001) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )
  49. « Trolleybus 6023 (1939-1964) – Musée du Transport Urbain Bruxellois » (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]