Musée du Désert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée du Désert
Mialet-Mas Soubeyran-Musée du désert-20120901.jpg

Musée du Désert

Informations générales
Surface
800 m2
Site web
Collections
Collections
Tableaux, Méreaux, archives - œuvres de Calvin
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Mas Soubeyran
30140 - Mialet
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le Musée du Désert est un musée situé au Mas Soubeyran, situé sur le territoire de la commune de Mialet, dans le département du Gard et la région Languedoc-Roussillon. Il retrace l'histoire du protestantisme français et cévenol en particulier. Son nom fait référence au Désert, terme appliquée à la période durant laquelle le protestantisme était illégal en France, c'est-à-dire entre la révocation de l'Édit de Nantes en 1685 et la Révolution de 1789 qui permit aux protestants de recouvrer leur liberté de culte, après que l’Édit de Tolérance de 1787 leur ait rendu un état-civil.

Suivant un parcours dans 15 salles successives, il évoque les grandes périodes et dates de l'histoire du protestantisme, des éléments du quotidien des protestants cévenols : mobilier et objets familiers, cachettes, armes et cartes de guerre, livres interdits, galère, ... ; et de la pratique cachée de cette religion : chaire portable, objets du culte, bibles, registres clandestins des baptêmes, mariages et décès.

Il a reçu le label Maison des Illustres en 2012, du Ministère de la Culture[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Inauguration du Musée du Désert.
Mas Soubeyran, 24 septembre 1911.
Carte postale ancienne

Le musée a été créé en 1910-1911 par Frank Puaux et Edmond Hugues[2], dans la maison natale de Pierre Laporte, dit « Rolland », un des grands chefs camisards des Cévennes. La maison, rachetée par la Société de l'histoire du protestantisme français sous le secrétariat de Jules Bonnet[3], situé dans un cadre et une maison cévenols, présente un habitat, des documents et des objets d'époque, notamment des chaires de prédication portatives, utilisées par les pasteurs au Désert, conçues pour être dissimulables.

Autant qu'une vocation historique, le musée du Désert a une vocation religieuse : lieu de la mémoire protestante, il veut être aussi un lieu de mémoire et de connaissance du protestantisme. Pour cela, il présente la Réforme de Luther et de Calvin. Une salle est consacrée à la lecture de la Bible.

Assemblées du Désert[modifier | modifier le code]

Chaque année, le 1er dimanche de septembre, des milliers de protestants (15 à 20 000 selon les années), de toutes les régions de France et des pays du Refuge protestant (Suisse, Allemagne, Pays-Bas, Angleterre, Danemark, Irlande, États-Unis, Afrique du Sud)[4], se rassemblent sur le site du Mas Soubeyran lors de l'Assemblée du Désert, nommée ainsi en référence et en souvenir des assemblées clandestines que tenaient les protestants pendant leur « traversée du désert », qui dura plus de 100 ans, entre 1685 et 1787. C'est un moment de culte le matin, de conférences historiques l'après-midi sur un thème différent chaque année[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ministère de la Culture et de la Communication, « Mas Soubeyran - Musée du Désert / Pierre Laporte, dit Rolland », sur www.culture.fr (consulté le 11 juillet 2016)
  2. « Le Musée du Désert : un centenaire », sur www.shpf.fr (consulté le 11 juillet 2016)
  3. « Musée du Désert | Musée virtuel du Protestantisme », sur www.museeprotestant.org (consulté le 11 juillet 2016)
  4. Patrick Bard et Marie-Berthe Ferrer, « Dans les Cévennes, les résistants du Désert », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  5. « Le Musée du Désert - L’Assemblée du Désert », sur www.museedudesert.com (consulté le 11 juillet 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]