Musée du Bonbon à Uzès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Musée du bonbon Haribo
Image dans Infobox.
Informations générales
Type
Musée consacré à une entreprise (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Localisation
Adresse
Pont des charrettes. Chemin du moulin de Bargeton.Voir et modifier les données sur Wikidata
Flag of France.svg France
Coordonnées

Le Musée du Bonbon Haribo[1] ou Musée du Bonbon d'Uzès ou plus communément Musée Haribo est un musée-magasin centré sur l'histoire et la fabrication des bonbons de la marque Haribo. Créé en 1996, le site est visité par 300 000 personnes chaque année. Il est situé à proximité de la ville d'Uzès (Gard) au lieu-dit « Pont des Charrettes »[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Le , Haribo achète à Vittel[3] la société française Ricqlès-Zan et Florent qui devient Haribo Ricqlès Zan[4],[5]. Les marques et les produits sont repris et continués. Les flacons d'alcool de menthe Ricqlès qui sont créés en 1838[6], les tablettes de Zan en 1927, les fraises Tagada en 1969, les rouleaux de réglisse en 1970, les Chamallows en 1971 et les Dragibus en 1973[7].

En 1989, « La Réglisserie » de la commune de Moussac est fermée et transférée à l'usine d'Uzès[8]. Vétustes et dégradés, les bâtiments de « La Réglisserie » seront cédés à la mairie pour valoriser le passé industriel[9],[10].

En 1991, une exposition est organisée par l’office de la culture de la ville en collaboration avec l’entreprise « Mémoires d’un bout de Zan » dans la cathédrale Saint-Théodorit d'Uzès[11]. La manifestation remporte un vif succès, « Tout le monde connaissait quelqu'un qui y travaillait », déclare la directrice du musée, Corinne Monteil, dont le père travaillait lui aussi dans cette fabrique[8].

À son ouverture le , le musée, qui jouxte l'usine Haribo, est installé dans l'ancien moulin à textile du XIIe siècle, qui a servi de réserve de ballots de bois de réglisse du confiseur Ricqlès-Zan[8],[12].

Devenu un site incontournable de la région en accueillant plus de 270 000 visiteurs en 2014[8], il présente l'histoire de la création de ces bonbons à travers les travaux de leur fondateur Hans Riegel. Il passe en revue les différents ingrédients entrant dans la fabrication de ces confiseries, ainsi que les procédés de fabrication.

En début d'année 2017, la société Haribo France annonce la réduction de ses effectifs d'une centaine de postes, soit 15 %, par des départs naturels. Avec la construction d'une nouvelle usine en Allemagne où les coûts de production sont moins élevés, la société veut produire l'équivalent du marché français[13].

Accès[modifier | modifier le code]

Situé à 2,7 kilomètres du centre d'Uzès, au lieu-dit « Pont des Charrettes », sur la route départementale D981, qui relie la ville d'Alès à celle d'Avignon[2].

Au début de l'année 2015, Jean Denat, président du conseil général du Gard et Didier Martin, préfet du département lance officiellement l’étude d’un projet de carrefour sécurisé pour accéder au musée, dont le montant est estimé à 600 000 euros[14].

Les lieux sont accessibles aux personnes handicapés avec la mise à disposition d'un ascenseur pour se déplacer entre les différents étages lors des visites[15].

Le musée[modifier | modifier le code]

Un itinéraire ludo-éducatif permet aux enfants, cibles privilégiées de cette entreprise, de s'intéresser à la fabrication tout au long de la visite.

Le musée est réparti en cinq espaces :

  • Histoire et fabrication ;
  • De la réclame à la publicité ;
  • Affiches et arômes ;
  • De la matière au plaisir (espaces équipés de technologies interactives : écrans tactiles, visite sensorielle, dégustation et jeu de piste) ;
  • Salle des machines.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche : Musée du Bonbon Haribo, publiée sur le site Societe.com (consulté le 18 août 2018)
  2. a et b Site du Musée du Bonbon Haribo, publié sur le site Géoportail (consulté le 20 août 2018)
  3. La revue des marques : Haribo, Duumvirat efficace, p. 6.
  4. [PDF] Ces marques alimentaires disparues (1re partie), pages 7 et 8 sur 14, publié le 19 décembre 2016 sur le site du Musée des Berthalais (consulté le 20 août 2018)
  5. Fiche : Haribo Ricqlès Zan, publiée sur le site Societe.com (consulté le 20 août 2018)
  6. Ces entreprises de classe mondiale, publié en décembre 2014 par Christophe Gazzano, sur le site Républicain d'Uzès du Gard (consulté le 26 août 2018)
  7. La revue des marques : Haribo, Duumvirat efficace, p. 7.
  8. a b c et d « Il était une fois le musée du bonbon Haribo… », publié le 30 avril 2014 par Éloïse Levesque, sur le site ObjectifGard (consulté le 20 août 2018)
  9. Moussac : « Les cheminées de l’ancienne usine Haribo s’effondrent », publié le 4 juin 2015 par Éloïse Levesque, sur le site ObjectifGard (consulté le 20 août 2018)
  10. [PDF] Haribo « La Réglisserie », page 1/1, publié le 5 mars 2015 sur le site de la mairie de Moussac (consulté le 20 août 2018)
  11. Le bout de Zan, publié le 14 mai 2018 sur le site Valabris Istoria (consulté le 20 août 2018)
  12. « Le musée du bonbon Haribo : pour les grands et les petits », publié le 31 août 2015 par Daniel Bô, sur le site influencia.net (consulté le 20 août 2018)
  13. « Emploi : Haribo veut supprimer une centaine de postes », publié le 4 avril 2017 sur le site de France Info (consulté le 20 août 2018)
  14. « Uzès : Vers un rond-point pour sécuriser l’accès routier au musée Haribo », publié le 23 janvier 2015 par Thierry Allard, sur le site ObjectifGard (consulté le 20 août 2018)
  15. « Fiche handi : Musée du Bonbon Haribo », publié sur le site handi.tourisme-occitanie.com (consulté le 20 août 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

À proximité

Liens externes[modifier | modifier le code]