Musée du 34e Régiment d'Infanterie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée du 34e
Régiment d'Infanterie
Musée 34 RI 2.JPG

Pavillon Solférino de l'ancienne caserne Bosquet hébergeant le musée du 34e Régiment d'Infanterie

Informations générales
Ouverture
11 novembre 2006
Localisation
Pays
Commune
Adresse
495, avenue du Maréchal Juin
Coordonnées
Localisation sur la carte des Landes
voir sur la carte des Landes
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le musée du 34e Régiment d'Infanterie se situe à Mont-de-Marsan[1], préfecture du département français des Landes, dans le pavillon Solférino de l'ancienne caserne Bosquet.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le musée est inauguré le 11 novembre 2006, 130 années après l'arrivée du régiment des Landes dans la caserne Bosquet à Mont-de-Marsan en 1876[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Au début du XXe siècle, le 34e R.I., le 234e R.I. et le 141e R.I.T. ont déjà un musée, situé à l'extrémité du cercle des officiers de Mont-de-Marsan de l'époque (devenu l'Hôtel de ville de Mont-de-Marsan le 20 janvier 1946). Ce premier musée disparaît à la dissolution du 34e RI, le 31 décembre 1921, les objets sont confiés au 18e R.I. de Pau, avant qu'on ne perde leur trace[3].

Le musée renaît à la caserne Bosquet le 16 septembre 1994, grâce à des dons et recherches. Il est inauguré par le colonel Tauzin, chef de corps, et le sénateur maire de Mont-de-Marsan, Philippe Labeyrie. Le 29 novembre 1997, pour la quatrième fois au cours du XXe siècle, le régiment des Landes est dissout et son drapeau repart vers Paris. Le contenu du musée est déménagé et conservé par les membres de l'Amicale du 34e R.I. dans l'attente d'une future réouverture[3].

Dès lors, le colonel Bonifacj, ancien chef de corps du 34e R.I. (1986-1989) et président de l'Amicale, obtient du sénateur maire la promesse d'une réouverture du musée dans la caserne Bosquet, que la ville avait construite pour lui en 1876. Le 11 novembre 2006, cent trente ans après l'arrivée du régiment à Mont-de-Marsan, un musée flambant neuf est inauguré, serti dans le vieux pavillon Solférino, ancien poste de garde de la caserne Bosquet[3].

Exposition permanente[modifier | modifier le code]

Il présente l'histoire du 34e R.I. et certains de ses membres éminents, à travers des documents d'époque. Des photos montrent de jeunes soldats apprenant à nager sur des tabourets, s'entraîner au maniement de l'épée, patrouiller sur les bords de la Midouze. Le régiment, particulièrement sportif, remporta le championnat de France militaire en 1912 et 1913. On retrouve les soldats souriant en 1914, au moment de partir sur le front, puis couverts de boue et de plaies dans les tranchées dévastées. On croise l’abbé Bordes, aumônier volontaire durant la Grande Guerre, dont il sort avec la Croix de guerre et la Légion d'honneur. On retrouve également le souvenir de Marcel Canguilhem, dit Cel le Gaucher, en raison de son bras droit perdu au combat. Parmi d'autres témoignages du passé, on retrouve le brassard de FFI de Charles Lamarque-Cando, l'uniforme du caporal Marc Bareyt ou le casque troué par un éclat d'obus de Jean-Henri Brocas[4].

Ce musée est animé par des bénévoles, des visites commentées et gratuites sont proposées.

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Espace Bosquet 495, avenue du Maréchal Juin
  2. Bulletin de la Société de Borda, n°485, p 110, année 2007
  3. a, b et c Musée du 34e Régiment d'Infanterie, fascicule de présentation édité par l'Amicale
  4. Journal Sud-Ouest

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]