Musée des 24 Heures du Mans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée automobile de la Sarthe
Musée automobile de la Sarthe 2014.jpg
Informations générales
Ouverture
Surface
5 000 m²
Visiteurs par an
60 000 visiteurs par an
Site web
Collections
Collections
Automobiles - Automobile Club de l'Ouest
Nombre d'objets
150 automobiles sportives et moto
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Circuit des 24 Heures du Mans
72009 Le Mans
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Le Mans

(Voir situation sur carte : Le Mans)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Le musée automobile de la Sarthe, renommé Musée des 24 Heures - Circuit de la Sarthe en 2009, puis Musée des 24 Heures du Mans en 2017, est un musée français situé près de l'entrée principale du Circuit des 24 Heures, au Mans.

Présentation[modifier | modifier le code]

Construit sur 6 500 m2 (dont 5 000 m2 d'exposition), le bâtiment regroupe une collection de véhicules dont une quinzaine victorieux de l'épreuve mythique des 24 Heures du Mans. La spécificité du musée est d'axer sa collection sur les véhicules de compétition, avec environ quarante voitures de course. Composé de six sections, le musée expose cent-vingt véhicules mais assez peu de motos. Il présente, outre l'histoire de l'automobile en général et de la course, ses héros, ses acteurs, son essor et ses coulisses.

Il est ouvert aux voitures de collection particulières.

Une collection de 4156 voitures miniatures représentant les autos ayant participé à la course depuis 1923 et plusieurs dioramas historiques sont présentés.[1]

Le musée propose des visites guidées et des ateliers artistiques pour enfants dans un souci de développement et d'ouverture plus large au grand public. Des animations culturelles et pédagogiques complètent, avec les visites guidées, la boutique et les expositions temporaires, les offres proposées.

En 2017, sa fréquentation a été de 96500 visiteurs.[2]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le musée a été créé en 1961 à l'initiative de l'Automobile Club de l'Ouest et du Conseil général de la Sarthe. Initialement, il se situait au sein même du circuit non loin du "village" dans lequel se trouvent, lors des courses, les boutiques des constructeurs, fournisseurs et équippementiers[3]. Le Mans est un endroit mythique pour l'automobile, lieu du premier Grand Prix en 1906 et dans la lignée de la famille Bollée, les premières voitures sont collectées dès les années 1960. Des particuliers, des écuries de course, et de grandes marques automobiles font don de leurs véhicules comme le quand le Team IMSA Performance avec la Matmut, offrent une Porsche 911 GT3-RSR modèle le plus représenté sur la grille de départ. C'est la 110e automobile appartenant à l'ACO[4]. La plupart des modèles exposés appartiennent à l'ACO, puis au Conseil général.

Certains véhicules sont prêtés par leurs propriétaires ainsi que par des constructeurs.

Les bâtiments actuels du Musée ont été inaugurés en 1991 sous l'égide de l'architecte Stéphane Barbotin. La structure principale se veut "infléchie, espacée et tendue". La couverture est en aluminium et est sous-tendue par vingt-huit poutres tubulaires en acier.

En 2016, l'ACO rachète le musée au département pour en faire le point de départ d'un projet de parc de l'automobile après son réaménagement[5],[6]

Sur les autres projets Wikimedia :

Collection[modifier | modifier le code]

Les premières autos[modifier | modifier le code]

Les "Locales"[modifier | modifier le code]

Les plus récentes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. P. Le Diouris, « L'envolée du musée des 24 Heures du Mans », Maine libre,‎
  2. P. Le Diouris, « L'envolée du musée des 24 Heures », Le Maine Libre,‎
  3. « Le musée des 24 Heures », sur https://www.lemans-musee24h.com (consulté le 19 avril 2016)
  4. « LA PORSCHE 911 GT3-RSR ENTRE DANS LA COLLECTION OFFICIELLE DE L'ACO », sur ACO, (consulté le 18 avril 2016)
  5. « Les pistes du réaménagement du musée des 24h », sur france Bleue, (consulté le 10 mars 2017)
  6. « L'ACO prend le volant du Musée des 24 Heures », sur Ouest France Entreprises, (consulté le 18 mars 2017)