Musée de la Sénatorerie de Guéret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée de la Sénatorerie
Illustration.
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Guéret
Adresse 22, avenue de la Sénatorerie
Hôtel de la Sénatorerie
23000 Guéret
Coordonnées 46° 09′ 57″ nord, 1° 52′ 18″ est
Informations générales
Date d’inauguration 1907
Collections tapisseries, objets d'art et peintures, des XVIIe et XVIIIe siècles, orfèvrerie limousine, statuaire gallo-romaine et céramiques chinoises[1]

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Musée de la Sénatorerie

Le musée de la Sénatorerie est situé à Guéret, chef-lieu du département de la Creuse dans la région Nouvelle Aquitaine.

Historique[modifier | modifier le code]

En partie édifié au XVIIIe siècle, l'Hôtel de la Sénatorerie servait de résidence aux sénateurs sous Napoléon Ier. Dès 1832, la Société des sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, l'une des plus vieilles sociétés savantes de France, y réunit des collections d'histoire naturelle et d'œuvres d'art. En 1907, l'Hôtel de la Sénatorerie devient un musée, entouré d'un parc d'arbres centenaires aux essences rares, dessiné par l'architecte Germain Sauvanet.

Collections[modifier | modifier le code]

Le cabinet d'histoire naturelle du XIXe siècle est toujours présent dans le musée. Le musée[1] présente des tapisseries, des objets d'art et des peintures, du XVIe au XXe siècles. La sculpture est représentée par des œuvres de Carpeaux, de Rodin et d'Anna Quinquaud. La réputation du musée réside également dans son trésor d'orfèvrerie du Limousin (émaux de Limoges, comme la châsse de Malval), la statuaire gallo-romaine et une remarquable collection de céramiques chinoises. On peut aussi admirer un département d'armes à feu et d'armes blanches.

Une salle de peinture est consacrée aux artistes qui ont trouvé leurs sources d'inspiration avec l'école de Crozant, tels qu'Armand Guillaumin, Anders Osterlind, Eugène Alluaud, Paul Madeline.

Notes et références[modifier | modifier le code]