Musée de la Grande Chartreuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Musée de la Grande Chartreuse
Image dans Infobox.
Informations générales
Ouverture
Visiteurs par an
53 720[1] (2008)
Site web
Collections
Collections
Œuvres d’art, mobilier, cartes, objets décoratifs relatifs à l’ordre des Chartreux
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
La Correrie 38380 Saint-Pierre-de-Chartreuse
Coordonnées

Le musée de la Grande Chartreuse, fondé en 1957, est un musée d'art et d'histoire situé au cœur du parc naturel régional de la Chartreuse au lieu-dit la Correrie, sur la commune de Saint-Pierre-de-Chartreuse.

Il a pour but d'éclairer les visiteurs sur l'ordre des Chartreux, leurs 900 ans d’Histoire, leur mode de vie ainsi que sur la Grande Chartreuse et son architecture.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1084, Bruno arrive avec six compagnons en Chartreuse pour y vivre une vie d’ermite. Pour ne pas troubler le silence et la solitude nécessaire à la contemplation des pères, les frères vont s’installer à la Correrie, dans les maisons basses du monastère. Ces bâtiments étaient autrefois destinés à l'habitat et aux ateliers des frères convers ; ils abritèrent successivement au fil des siècles une imprimerie et une infirmerie pour les pères malades.

Le site de la Correrie, placé en contrebas du monastère, fut choisi en 1957 pour installer le musée dans ce groupe de bâtiments monastiques des XVIIe – XIXe siècles, car il permet de retenir le flot des visiteurs en aval du monastère à une vingtaine de minutes à pied de ce dernier.

Le label musée de France a été décerné par le ministère de la Culture en reconnaissance de l'intérêt du musée et de sa qualité muséographique. Le directeur du musée est Philip Boyer[2].

L'ancienne Correrie devenue musée[modifier | modifier le code]

Le parcours muséographique bouclé autour du jardin du Cloître, mis en scène par l’architecte-muséographe Catherine Bizouard, permet de mieux comprendre la vocation des moines, et comment celle-ci s’épanouit au fil du temps.

L’ouverture au public de nouveaux espaces de visite pour accueillir la collection des cartes des Chartreuses, s’accompagne d’un renouveau du musée de la Grande Chartreuse dans son ensemble. Volontairement contemporain, ce projet souhaité par les pères Chartreux, a pour but d'offrir un regard d’aujourd’hui sur la vie des moines chartreux[3].

Le musée est adapté aux personnes à mobilité réduite depuis le réaménagement 2009-2012.

Les cartes de Chartreuse[modifier | modifier le code]

Depuis le , la muséographie a été revue en profondeur et s'articule désormais autour des cartes de Chartreuse. Au total, ce sont 79 tableaux, représentant de nombreuses chartreuses à travers le monde, qui accompagnent le visiteur durant sa visite. Ces cartes ont pour la plupart été réalisées à la fin du XVIIe siècle, à la même époque où fut construit le monastère tel que nous le connaissons aujourd’hui. C'est à la demande de dom Innocent Le Masson, prieur de la Grande Chartreuse et ministre général de l’Ordre, qu'une grande partie de ces peintures furent réalisées.

Toutes ces œuvres sont classées à l'inventaire des monuments historiques[4]. Les 79 cartes qui nous sont parvenues ont fait (ou font) l'objet d’une restauration révélant leur haute valeur artistique et historique et permettent d'éclairer le visiteur sur l’architecture commune et spécifique de toutes les chartreuses.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bilan de fréquentation des 70 principaux sites et musées de l’Isère
  2. « En Isère, le Musée de la Grande Chartreuse fête ses 60 ans avec une nouvelle exposition », sur France 3 Auvergne-Rhône-Alpes (consulté le ).
  3. Document de visite du musée de la Grande Chartreuse, 2013.
  4. Notice no PM38000970.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]