Musée de l'Œuvre de Santa Croce

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée de l'Œuvre de Santa Croce
Refettorio santa croce 2009.JPG
Le grand réfectoire, pièce principale du musée
(Le Christ aux limbes sur l'installation centrale).
Informations générales
Ouverture
1900
Site web
Collections
Collections
Peinture, bas-reliefs, crucifix monumentaux (L'Arbre de la Croix et La Cène de Taddeo Gaddi, Fresques du Jugement dernier d'Andrea Orcagna, Crucifix de Cimabue)
Genre
Provenance
Province de Florence
Époque
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Place Santa Croce
Saint Louis de Toulouse de Donatello.

Le musée de l'Œuvre de Santa Croce (en italien museo dell'Opera di Santa Croce) est le musée de l'Œuvre de la basilique Santa Croce de Florence de la commune de Florence. Il accueille les traces des projets successifs et les œuvres d'art déplacées au cours des siècles dans le couvent franciscain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le couvent de Santa Croce est un des plus grands monastères citadins de Florence et, comme ceux-ci, ses possessions ont été progressivement sécularisées ou privatisées depuis la fin du XVIIIe siècle. Ainsi la Bibliothèque nationale centrale de Florence proche se trouve sur des terrains de l'ancien couvent, comme une école primaire et une école d'apprentissage pour les artisans du cuir.

Une grande partie des couvents avec le grand réfectoire est devenu musée depuis le 2 novembre 1900 sous la direction de Guido Carocci (it). D'abord dépôt d'œuvres d'art provenant de la démolition du centre historique pendant les travaux de rénovation urbanistique du Risanamento (les fragments d'architecture sont maintenant au musée lapidaire du couvent San Marco), l'espace muséal a été largement agrandi et inauguré le 26 mars 1959 comme « Musée de l'Œuvre de Santa Croce » comprenant les deux cloîtres, le grand réfectoire et d'autres pièces attenantes.

En 1966, les inondations de Florence, qui ont gravement endommagé les lieux et les collections (avec l'intrusion de 4,88 m d'eau), ont imposé une longue période de fermeture des lieux et nécessité des restaurations profondes. Il faut attendre 1975 pour que les lieux rouvrent avec, symboliquement, la réinstallation du Crucifix de Santa Croce de Cimabue qui reste partiellement restauré pour rendre compte des dégâts causés par les eaux.

En 2000 tout le complexe muséal redevient accessible au public (avec le même billet que l'accès principal à la basilique).

Collections[modifier | modifier le code]

Peintures[modifier | modifier le code]

L'Arbre de la Croix et La Cène de Taddeo Gaddi.
Couronnement de la Vierge de Lorenzo di Niccolò.
Salle du réfectoire
Salle 2
Salle 4
Salle 6

Sculptures[modifier | modifier le code]

Bas-relief de Giambologna.
Salle 3
Salle 5
Salle 6

Vitraux[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

...

Liens externes[modifier | modifier le code]