Musée de Vauluisant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée de Vauluisant
Hôtel du Vauluisant à Troyes 10000.jpg
Le portail et la façade au deux tours.
Informations générales
Site web
Collections
Collections
bonneterie, art troyen.
Bâtiment
Article dédié
Hôtel de Vauluisant
Protection
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
4 rue de Vauluisant
10000 Troyes
Coordonnées

Géolocalisation sur la carte : Aube

(Voir situation sur carte : Aube)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg

Géolocalisation sur la carte : Troyes

(Voir situation sur carte : Troyes)
Point carte.svg

Le musée de Vauluisant (ou musée de la bonneterie) est un musée de Troyes consacré à l'art troyen du XVIe siècle et à la bonneterie. Il occupe l'hôtel de Vauluisant qui est classé.

Le bâtiment[modifier | modifier le code]

L'hôtel de Vauluisant fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [1]. Il occupe le site d'un bâtiment qui appartenait à l'abbaye de Notre-Dame de Vauluisant au XIIe siècle. Le bâtiment a brûlé lors de l'incendie de 1524 et c'est Antoine Hennequin, receveur des tailles qui est à l'origine de l'immeuble actuel. Le corps gauche du bâtiment est dû à la famille de Mesgrigny, Jean seigneur de Marcilly est à l'origine du départ depuis la tourelle en 1624 et François la partie qui continue le précédent. Cette aile est terminée en 1688.

Façade renaissance au XIXe.

Rénové en 1863 par le Cercle troyen, il est acquis par la municipalité en 1932 qui en fait une annexe du musée st-Loup et affecté aux arts décoratifs. C'est en 1959 qu'il recevait sa dénomination actuelle. Il fut rénové entre 1950 et 53 pour l'intérieur puis entre 1954 et 57 pour les parties classées par les Monuments historiques.

L'entrée se fait par un porche monumental qui est un arc en plein cintre surmonté d'une corniche en oméga ; pour donner sur une cour avec une façade Renaissance encadrée par deux tours. Le bâtiment est accessible par grand escalier en fer à cheval.

L'intérieur[modifier | modifier le code]

La visite se fait sur deux niveaux et dans deux ailes du bâtiment. Au premier, dans une grande salle du XVIe siècle avec de nombreuses poutres au plafond, les murs étant en appareillage champenois et une salle réservée à l'art du vitrail. Il y a aussi une grande cheminée et un blason de la famille Hennequin. Au second étage, un ensemble de peintures issu des collections de l'Aube ainsi que des parties de maisons troyennes. Dans l'aile sur la rue est présenté un ensemble de machines de l'industrie de la bonneterie auboise.

Musée[modifier | modifier le code]

Il est en deux parties :

  • Musée de la bonneterie autour des métiers et outils du vêtement et du tricot.
  • Musée historique de Troyes et de la Champagne présentant des œuvres religieuses, peintures, sculptures, surtout du XVIe siècle.

Salle didactique sur les vitraux troyens.

Mais aussi des parties de maisons à pans de bois détruites, poutres pavement...

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marguerite Dubuisson, Le Musée de la Bonneterie, Troyes, , 31 p. (OCLC 70399477)
  • 1589-1989, 400e anniversaire du métier à tricoter : les constructeurs aubois, Musée de la Bonneterie, 1er juin-20 novembre 1989, Troyes, , 68 p. (OCLC 54146765)