Musée de Cerdagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée de Cerdagne
La Bergerie
La Bergerie
Informations géographiques
Pays Drapeau de la France France
Ville Sainte-Léocadie (Pyrénées-Orientales)
Adresse Ferme Cal Mateu
66800 Sainte-Léocadie
Coordonnées 42° 26′ 15″ nord, 2° 00′ 15″ est
Informations générales
Date d’inauguration 1993
Collections Objets traditionnels de Cerdagne
Protection  Inscrit MH (1984)[1]
Label musée de France (1997)
Informations visiteurs
Site web http://www.museedecerdagne.com

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Musée de Cerdagne

Le musée de Cerdagne est un musée d'ethnologie et d'histoire, reconnu « musée de France » depuis 1997.

Situé à Sainte-Léocadie (Pyrénées-Orientales) dans la ferme Cal Mateu, édifice rural du XVIIIe siècle inscrit au titre des monuments historiques en 1984, ce musée cherche à valoriser et présenter les multiples facettes de la Cerdagne, qu'elles soient d'hier ou d'aujourd'hui, au travers des objets du quotidien mais aussi des paroles, ressentis et expériences de ses habitants.

Historique du lieu[modifier | modifier le code]

Le musée de Cerdagne est installé depuis 1993 dans la ferme Cal Mateu dont l'histoire remonte au traité des Pyrénées.

À la suite de la guerre de Trente Ans (1618-1648) qui fait rage dans toute l'Europe, la France et l'Espagne poursuivent le conflit jusqu'en 1659, date de la signature du traité. Les nouvelles limites frontalières entre les deux royaumes sont définies : à la France revient le Roussillon, le Vallespir, le Conflent, le Capcir et trente-trois villages cerdans. La France, victorieuse, souhaite avant tout récupérer une unité de territoires désormais attenante au comté de Foix par la vallée du Carol.

La francisation de ce territoire se fait sur une longue durée. D'autres traités sont successivement signés afin de définir toujours plus précisément la frontière mais aussi afin de clarifier les droits de passage, d'usages de l'eau, les droits de pacage et d'autres éléments inhérents à la géographie du territoire.

Trente ans après le traité des Pyrénées, François Sicart devient le viguier de Cerdagne. Issu d'une famille aisée de Llivia, ville restée espagnole après le traité, il choisit de rallier la France en devenant le représentant du roi de France en Cerdagne. Le titre de viguier reste dans la famille Sicart jusqu'à la Révolution française.

C'est dans cette ferme, l'une des plus importantes de Cerdagne, que vit le représentant du roi. Elle est à la fois le lieu de résidence du viguier et de sa famille, son lieu de travail mais aussi une exploitation agricole de grande importance.

La Révolution française balaie le système de viguerie et, avec lui, la grandeur de la famille Sicart. Celle-ci vend la ferme en 1811 à Mathieu Riu, riche commerçant français résidant en Espagne. L'exploitation porte désormais le nom de Cal Mateu (chez Mathieu) et est placée en fermage à des paysans locaux. Les derniers fermiers y résident de 1952 à 1991.

L'entrée de la ferme Cal Mateu

Historique du musée[modifier | modifier le code]

En 1982, la mairie de Sainte-Léocadie devient propriétaire du bâtiment. En 1993, le Syndicat intercommunal pour la valorisation du patrimoine cerdan voit le jour, faisant naître avec lui le musée de Cerdagne.

Au fil du temps, l'édifice a subi un certain nombre de transformations. Son architecture est particulièrement représentative des grandes exploitations cerdanes, adaptées à leur milieu naturel et utilisant les matériaux locaux : schiste pour les murs, granit pour les encadrements des portes et fenêtres, « lloses » de schiste ardoisier pour les toits. Entourée de hauts murs, la ferme s'organise autour d'une cour centrale desservant le logis, bâtiment quadrangulaire enduit de chaux, le jardin potager au sud et le corps de ferme, cœur économique de la maison, au nord.

Ouvert au public en 1993, le musée de Cerdagne met d'abord en valeur l'important témoignage que représente la ferme Cal Mateu, inscrite au titre des monuments historiques depuis 1984.

Labellisé musée de France par le ministère de la Culture, il présente à ses visiteurs les multiples facettes du territoire cerdan à travers le temps grâce à différentes expositions temporaires. Des visites accompagnées convient les visiteurs à la découverte du monument et de ses collections d'objets qui gardent en mémoire des siècles d'histoire, de traditions et de savoir-faire anciens, tout an ouvrant la discussion sur l'époque actuelle et les phénomènes socio-économiques qui la caractérisent.

Tout au long de l'année, le Musée de Cerdagne propose d'autre part des activités pédagogiques visant à sensibiliser les enfants au patrimoine de la région de façon ludique et pédagogique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marc Conesa, Cal Mateu, histoire d'une maison en zone frontalière, XVIIe et XVIIIe siècles, musée de Cerdagne, 1998.
  • Emmanuel Brousse, La Cerdagne française, réédition A.S Productions, 1987.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]