Musée d'ethnographie de Neuchâtel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée d'ethnographie
Neuchatelethno.jpg
Informations générale
Site web
Collections
Collections
africaines, américaines, arctiques, asiatiques, européennes, océaniennes, Égypte ancienne, instruments de musique, films et photographies
Nombre d'objets
50 000[1]
Bâtiment
Protection
Bien culturel suisse d'importance nationale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Commune
Adresse
4 rue St-Nicolas
Coordonnées
Localisation sur la carte de Suisse
voir sur la carte de Suisse
Red pog.svg

Le musée d'ethnographie de Neuchâtel est un musée d'ethnographie situé à Neuchâtel en Suisse. Abrité depuis 1904 par l'ancienne Evole Pury, résidence de la famille du même nom, il présentait des expositions permanentes sur l'Égypte ancienne, sur l'Himalaya (collections du Bhoutan et du Tibet), le Cabinet d'histoire naturelle du XVIIIe siècle du général Charles-Daniel de Meuron et le Cabinet des curiosités du XXe siècle. Il est actuellement en travaux de rénovation. Une exposition de référence sera visible dès la fin des travaux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les premiers fonds du musée proviennent du cabinet d'histoire naturelle de Charles Daniel de Meuron donné à la ville en 1795. Après plusieurs déménagement, le musée est officiellement inauguré le sur la colline de Saint-Nicolas dans une villa léguée en 1902 par James-Ferdinand de Pury[1].

La collection a ensuite été agrandie par les objets ramenés par de nombreux missionnaires Neuchâtelois.

Les conservateurs successifs ont été Louis de Coulon entre 1829 et 1894, qui était également directeur des musées de la ville, son nom se retrouvant dans l'historique du Muséum d'histoire naturelle, Frédéric DuBois de Montperreux entre 1840 et 1848, Frédéric de Bosset entre 1886 et 1892, Charles Knapp entre 1892 et 1921, Théodore Delachaux entre 1921 et 1945. Delachaux dirigea notamment une expédition ethnographique en Angola entre 1932 et 1933. Jean Gabus, qui fit quant à lui des expéditions chez les esquimaux, ainsi qu'en Afrique, fut directeur entre 1945 et 1978 et Jacques Hainard entre 1980 et 2006[2]. Actuellement, c'est Marc-Olivier Gonseth qui en est le conservateur.

En 1954-55, un nouveau bâtiment est construit à côté de la villa. Il accueille les expositions temporaires. En 1986, un bâtiment est construit entre les deux existants pour accueillir l'institut d'ethnologie de l'Université de Neuchâtel[1].

Le musée a fêté son centenaire en 2004.

Collections[modifier | modifier le code]

Au cours des nombreuses expéditions effectuées par le musée, diverses collections ont été mises sur pied[3].

  • Collections africaines
  • Collections américaines
  • Collections arctiques
  • Collections asiatiques
  • Collections européennes
  • Collections océaniennes
  • Collection de l'Egypte ancienne
  • Collection d'instruments de musique
  • Collection de photographies
  • Collection de films

Exposition de référence[modifier | modifier le code]

L'exposition de référence montre divers objets issus des collections du musée.

Expositions temporaires[modifier | modifier le code]

Entre 2007 et 2012 , le Musée a présenté une exposition intitulée Retour d'Angola qui revenait sur la deuxième mission scientifique suisse en Angola effectuée entre 1932 et 1933.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]