Musée d'Hippone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée d'Hippone
Musée hippone annaba 04.jpg
Informations générales
Ouverture
1968
Surface
1 794 m2
Collections
Collections
Localisation
Pays
Commune
Adresse
Route el-hadjar
23000 Annaba
Coordonnées

Le musée d'Hippone est un musée à Annaba en Algérie, qui présente le passé de la ville de la préhistoire, aux périodes numide, romaine, hafside, ottomane et coloniale ainsi que des vestiges du site archéologique d'Hippone.

Historique[modifier | modifier le code]

Vue depuis le site archéologique Hippone vers la basilique Saint Augustin

.

Erigé en 1968, le musée d'Hippone est d’une grande richesse historique, il présente une collection de pièces relatifs à la vie civile et religieuse trouvées lors des fouilles dans le site archéologique d'Hippone, ainsi que des pièces annciennes trouvées dans d'autres sites archéologiques proches de la wilaya d'Annaba.

Collections[modifier | modifier le code]

Décor de meuble en forme de tête de lion bouche ouverte, époque romaine

Le musée abrite plus de 20 000 œuvres de l'Antiquité romaine et de bien après, ce qui en fait l'une des collections les plus riches du monde. On y trouve notamment des sculptures antiques, céramiques, des pièces de monnaie, des bijoux, des vases en bronze ou en argile cuit, des statuettes de déesses et monarques numides, puniques, romains et de bustes en marbre, des poteries et des mosaïques romaines...

  • Mosaïques :
Hippone Mosaïque romaine les Amours vendangeurs
  • Inscriptions et stèles:
Stèle de l'époque romaine exposée au musée

.

  • Éléments architectoniques :

Actes de vols[modifier | modifier le code]

Le masque de Gorgone, pièce archéologique en marbre blanc qui date de l’époque romaine, a été volé en 1996 du site antique d’Hippone, avant d’être retrouvé dans la maison de Mohamed Sakhr El Materi en Tunisie après la révolution qu’a connu ce pays en 2011 et sa récupération par les autorités algériennes en 2014. Cette pièce archéologique de grande valeur a été découverte aux abords de l'antique Hippone en 1930 par l’archéologue français Pierre Choupaut[2]. Le masque de Gorgone est exposé provisoirement à Alger au Musée national des antiquités et des arts islamiques, en attendant la création d’un nouveau musée à Annaba où il sera transféré[3].

Conservateurs du musée[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]