Musée archéologique de Sousse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée archéologique de Sousse
Meduse sousse.jpg

Mosaïque de Méduse exposée au musée

Informations générales
Ouverture
Collections
Collections
Libyco-punique
Romaine
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de Tunisie
voir sur la carte de Tunisie
Red pog.svg

Le musée archéologique de Sousse est un musée tunisien situé dans la ville de Sousse, l'ancienne Hadrumète. Il possède la plus grande collection de mosaïques de Tunisie après celle du musée national du Bardo.

Historique[modifier | modifier le code]

Le musée archéologique de Sousse est fondé en 1951 et occupe une partie de l'ancienne kasbah de Sousse construite à partir du IXe siècle ; il remplace une structure plus petite qui existait dans la ville européenne[1].

Collections[modifier | modifier le code]

Il comprend une importante collection de mosaïques romaines couvrant une période allant du IIe siècle au IVe siècle ainsi que des objets — figurines en terre cuite, stèles, ex-votos, poteries, mobilier funéraire, etc. — provenant des fouilles archéologiques opérées sur les sites antiques de la région du Sahel tunisien, principalement les anciennes cités d'Hadrumète (Sousse surtout au niveau de ses catacombes), de Thysdrus (actuelle El Jem) et Salakta.

Parmi les plus belles mosaïques du musée figurent une tête de Méduse, pièce du IIe siècle représentant cet être mythologique avec un décor d'écailles rayonnantes rappelant le pouvoir hypnotique de Méduse, le Triomphe de Bacchus, peut-être la plus belle pièce du musée, où l'on voit le dieu romain du vin sur un char entouré de la Victoire et d'une bacchante, ou encore Zeus qui enlève Ganymède sous l'apparence d'un aigle.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Le musée est en temps ordinaire ouvert tous les jours sauf lundi de 9 à 12 heures et de 15 à 19 heures. Il est fermé pour cause de vaste restructuration jusqu'au [2] ; celle-ci visait un redéploiement des collections et la constitution d'espaces pédagogiques ainsi que de lieux d'expositions temporaires[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]