Musée archéologique civique (Chianciano Terme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée archéologique civique de Chianciano Terme
AccueilMuséeChiancianoT.jpg
Accueil et vitrine de grande reconstitution de la tombe Morelli dans son entier.
Informations générales
Type
Musée municipal
Ouverture
1963
Site web
Collections
Collections
Genre
art funéraire
Provenance
Époque
périodes étrusques : orientalisante, archaïque tardive, hellénistique, romaine
Localisation
Pays
Commune
Adresse
début de la rue Dante, en face de la bibliothèque

Le Musée archéologique civique de Chianciano Terme ou Museo delle Acque (ou Museo Civico Archeologico) est le musée d'archéologie locale de la ville de Chianciano Terme en province de Sienne, situé viale Dante.

Collections[modifier | modifier le code]

Le musée expose en particulier les vestiges de la nécropole de La Pedata, un site étrusque local d'une vingtaine de tombes dont une au plafond particulièrement ouvragé, épargnée par les pillages de tombaroli au XIXe siècle.

près de l'accueil

La tombe Morelli, découverte en 1995, celle d'un prince de la période orientalisante étrusque (VIIe siècle av. J.-C..), trouvée avec son mobilier funéraire intact, a fait l'objet d'une reconstruction dans le musée, avec les objets replacés dans la configuration de leur découverte.

Premier niveau en sous-sol

De nombreuses autres tombes sont reconstituées issues de la necropoli di via Montale, de la necropoli di Tolle. La Mater Matuta étrusque, de nombreuses fois endommagée, fut transférée à Florence pour sa restauration ; elle est revenue à Chianciano Terme pour être exposée au musée.

  • Expositions temporaires à ce niveau 
    • en 2010 : Étude détaillée de la complexité de l'hydraulique étrusque à la suite des fouilles et travaux de Doro Levi.
    • en 2012 : Confrontation des œuvres sculptées de Giorgio de Chirico et des figures étrusques.


Deuxième niveau,

Le fronton du Santuario dei Fucoli est exposé, en partie reconstitué.

Troisième niveau,

Exposition d'objets de la vie quotidienne des Étrusques, d'intérieurs reconstitués et de quelques vestiges romains.

Anecdote[modifier | modifier le code]

Les parois de la cabine de l'ascenseur sont décorées de reproductions de fresques étrusques.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le guide du musée édité par la Fondazione Musei Senesi, 6, 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :