Musée Wallraf Richartz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Musée Wallraf-Richartz)
Musée Wallraf-Richartz
Koeln wallraff richartz mus.jpg
Informations générales
Type
Ouverture
Visiteurs par an
153 566 ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Collections
Collections
Moyen Âge, Renaissance, Baroque, Impressionnisme, Symbolisme, estampes, dessins...
Bâtiment
Architecte
Oswald Mathias Ungers (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Pays
Commune
Adresse

Obenmarspforten
(am Kölner Rathaus)

50667 Köln
Coordonnées

Le musée Wallraf-Richartz & Fondation Corboud (en allemand Wallraf-Richartz-Museum & Fondation Corboud) à Cologne en Allemagne est l'une des grandes galeries de peinture d’Allemagne. Plus vieux musée de Cologne, il abrite la plus importante collection au monde de peintures médiévales et une sélection représentative d’œuvres jusqu'à la fin du XIXe siècle. Le musée possède également une importante collection d'art graphique, riche de quelque 75 000 feuilles de toutes les périodes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le fonds initial du musée est constitué en 1824 par la très importante collection d’art médiéval de la succession de Ferdinand Franz Wallraf. En 1854, une fondation est constituée par Johann Heinrich Richartz (de) en vue de l’érection du premier bâtiment.

Le Wallraf-Richartz-Museum de Josef Felten (de) en 1861.

La collection du musée, agrandie par de nombreuses donations, a été divisée en 1976, lorsque l’art du XXe siècle a rejoint le nouveau musée Ludwig.

En 2001, le musée s’est installé dans un nouveau bâtiment conçu par Oswald Mathias Ungers (en). La même année, la Fondation Corboud a confié au musée en prêt permanent un grand nombre d'œuvres impressionnistes et néo-impressionnistes[1].

En 2012, le musée propose une reconstitution complète de la fameuse édition de 1912 de la Sonderbund.

Collections[modifier | modifier le code]

Stefan Lochner, La Vierge au buisson de roses (Madone à la roseraie (de)), vers 1448, technique mixte sur panneau de bois.

Le Wallraf-Richartz-Museum & Fondation Corboud abrite l'une des plus importantes collections de peinture médiévale au monde. Il n'existe nulle part au monde d'aussi vaste collection de peinture médiévale sur panneaux de bois, car jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, il n'y eut ni incendies majeurs ni iconoclasmes à Cologne. Si l'on y ajoute les œuvres baroques et les peintures et sculptures des XIXe et XXe siècles, le musée présente un aperçu complet de l'histoire et du développement de l'art du Moyen Âge au XXe siècle.

Art du XIIIe au XVIe siècle[modifier | modifier le code]

Le fondateur du musée, Ferdinand Franz Wallraf, s'est attaché à rassembler les retables des églises et monastères profanés pendant la sécularisation des biens de l'Église. Sa collection constitue la base de la section médiévale du musée, avec des œuvres de Stefan Lochner et de nombreux maîtres : Maître de Sainte-Véronique, Maître de Saint-Laurent, Maître de la Légende de Saint-Georges, Maître de l'autel de Barthélemy, Maître de la Glorification de Marie, Maître de Saint-Séverin, Maître de la légende d'Ursule et de nombreux autres peintres des écoles de peinture de Cologne.

L'autre lieu important de conservation de peinture colonaise est l'Alte Pinakothek de Munich, où a abouti la collection des frères Sulpiz et Melchior Boisserée, de Cologne.

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]


Art des XVIIe et XVIIIe siècles[modifier | modifier le code]

Le département baroque présente un très bon échantillonnage de la production artistique depuis environ 1550. L'un des points forts de la structure de la collection est la peinture du Nord des Pays-Bas. Rembrandt, Maarten van Heemskerck, Gerrit van Honthorst, Jan Victors, François Boucher, Paris Bordone, Peter Paul Rubens et Antoine van Dyck sont représentés avec des œuvres majeures.

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

Art des XIXe et XXe siècles[modifier | modifier le code]

Le département du XIXe siècle montre l'évolution de l'art au XIXe siècle, avec des peintres romains-germaniques de la fin du XVIIIe siècle (Jakob Philipp Hackert, Johann Christian Reinhart, Joseph Anton Koch), des peintres du romantisme allemand précoce et tardif (Caspar David Friedrich, Carl Blechen, Gerhard von Kügelgen) aux Nazaréens (Eduard Bendemann, Julius Schnorr von Carolsfeld), ainsi qu'une vaste collection du peintre de Cologne Wilhelm Leibl.

Le musée présente aussi des œuvres de Gustave Courbet, Max Liebermann et des peintures et sculptures du symbolisme (Arnold Böcklin, Franz von Stuck, Marianne Stokes, James Ensor, Edvard Munch), ainsi que des sculptures remarquables, entre autres de Jean-Antoine Houdon, Rudolf Schadow, Pierre-Auguste Renoir, Auguste Rodin.

La Fondation Corboud affiliée au musée présente la plus vaste collection de peintures de l'impressionnisme français et international et de l'impressionnisme tardif en Allemagne. En raison du manque d'espace d'exposition, une grande partie de cette collection est stockée dans les réserves[2], jusqu'à ce que le bâtiment d'extension prévu par la ville de Cologne depuis 2001 soit achevé.

Quelques œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. 150 Jahre Wallraf-Richartz-Museum, Festschrift Köln 2011
  2. Corboud zum Wallraf Richartz Museum, Kölner Stadt-Anzeiger

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]