Musée Pierre-Corneille (Petit-Couronne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Musée Pierre-Corneille
Pierre Corneille's house near Rouen.jpg
Le manoir de Pierre Corneille photographié en 1910-1915.
Informations générales
Type
musée intercommunal
Collections
Collections
Bâtiment
Protection
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
502 rue Pierre-Corneille
76650 Petit-Couronne
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Seine-Maritime
voir sur la carte de la Seine-Maritime
Red pog.svg

Le musée Pierre-Corneille est un musée consacré à l'écrivain Pierre Corneille, situé à Petit-Couronne, près de Rouen. Manoir typiquement normand avec ses pans de bois et son essentage d'ardoise, il a servi de « maison des champs » au dramaturge.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le manoir, « une masure ainsi bastie d'une maison manante, grange, estables et fournil », a été acheté par le père de Pierre Corneille le avec les vastes terres (24 ha de prairies, labours, bois-taillis) qui en dépendent[1]. Servant de « maison des champs » (terme pour désigner une résidence secondaire à l'époque), le manoir aurait été découvert par le père de Pierre Corneille « maître particulier des Eaux et Forêts du bailliage de Rouen » au cours d'une enquête dans la forêt de La Londe-Rouvray et aurait permis d'éloigner les enfants de la ville (notamment de Pierre enfant faible et débile) et de ses épidémies[2] mais il n'en est rien : il s'agit d'un achat pour régler les hypothèques d'un oncle sur cette propriété. Le père du dramaturge pensait à tort que la location des terres assurerait également à chacun de ses sept enfants une rente confortable[3]. L'écrivain en hérite en et son fils aîné le revend en 1686. Le manoir reste une propriété privée durant deux siècles. Il appartient depuis 1874 au conseil général de la Seine-Maritime qui entreprend des travaux de restauration jusqu'en 1879 et est placé sous la responsabilité du musée départemental des antiquités. Il fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alain Niderst, Pierre Corneille : Théâtre, université de Rouen, (lire en ligne), p. 17
  2. Édouard Gosselin, Pierre Corneille (le père) et sa maison de campagne, Revue de la Normandie, 1864
  3. Georges Dubosc, Trois Normands : Pierre Corneille, Gustave Flaubert, Guy de Maupassant, Cheminements, (lire en ligne), p. 24-25
  4. Notice no PA00100792, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François Vicaire (textes) et Jean-François Lange (photographies), Les Maisons de Pierre Corneille : maison des champs, maison des villes, Petit à petit, coll. « Maisons d'écrivains », Darnétal, 2005 (ISBN 2-84949-031-8)
  • Charles Maillet du Boullay, La Maison de Pierre Corneille au Petit-Couronne, Augé, 1884

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]