Musée Geelvinck-Hinlopen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Musée Geelvinck Hinlopen Huis, vue à Herengracht

Le Musée Geelvinck Hinlopen Huis est un musée à Amsterdam, Keizersgracht 633.

La maison a été construite en 1687. C'est une maison dite double. La porte d'entrée se trouve au milieu ; il y a deux fenêtres à gauche et deux à droite de la porte.

Historique[modifier | modifier le code]

Les premiers propriétaires étaient Albert Geelvinck et sa femme Sara Hinlopen. Ils appartenaient tous les deux à des familles très riches. Le commerce et la navigation avaient rendu ces familles riches au cours de l'âge d'or au XVIIe siècle. Elles étaient associées à la Compagnie néerlandaise des Indes orientales et à la Compagnie néerlandaise de Indes occidentales. Le mariage était une alliance entre ces deux familles fortunées. Sur quelques tableaux de Gabriel Metsu vous pouvez voir les membres de la famille Hinlopen.

L'entrée[modifier | modifier le code]

Au plafond est représenté le blason/l'écusson moitié Geelvinck, moitié Hinlopen. Le blason est original et a été appliqué pendant la construction de la maison. La tapisserie, d'après un carton de Michiel Coxcie, a été manufacturée à Bruxelles vers 1600.

La bibliothèque[modifier | modifier le code]

Le plafond est néo-classique et date d'environ 1875. Le plancher est en sapin. Les planches proviennent de bateaux condamnés.

La chambre rouge[modifier | modifier le code]

Cette chambre date du XVIIIe siècle. Le style est rococo. Le plafond a été réparé et restauré. Cette chambre comporte des grandes fenêtres et des miroirs pour refléter la lumière des bougies. Il y a plusieurs tableaux :

Un récipient/bol chinois de porcelaine caraque, nommé d'après les navires portugais "caraca". C'était une sorte de porcelaine bon-marché, spécialement produite pour les Pays-Bas.

La chambre bleue[modifier | modifier le code]

C'est une ancienne salle à manger. Cette chambre a été entièrement restaurée dans le style Louis XVI. Il y a une fausse porte pour suggérer la symétrie. Un ensemble de cinq tentures peintes à la main (Egbert Van Drielst, 1788). L'horizon est bas. On voulait introduire la nature à l'intérieur de la maison.

Une commode d'ébène, deux candélabres russes de verre fondu mélangé de bleu de cobalt.

La chambre chinoise[modifier | modifier le code]

L'ambiance dans cette chambre est définie par les tentures ornées à la rococo : coquilles, escargots, fleurs, oiseaux, légumes, fruits et chinoiserie. La toile (papier peint) vient probablement de Bruxelles, par Cornelis 't Kindt.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :